Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Aimer-ma-pauvrete-en-restant-petit

Aimer ma pauvreté en restant petit . 3


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 20 octobre 2011
  • réagir

Maintenant en 2° partie, comment sur le plan spirituel, Thérèse a structuré ma vie et l’a boostée.

J’ai trouvé chez Thérèse 3 attitudes spirituelles fondamentales :

1°Aimer ma pauvreté en restant petit.

2° Espérer aveuglement dans l’amour et la miséricorde de Jésus pour moi .

3° Pratiquer la charité par de petits actes d’amour.




1 Aimer ma pauvreté en restant petit.

Thérèse a fait une trouvaille géniale :

La petite voie de l’enfance spirituelle
Alors qu’est-ce que c’est ?

- C’est l’esprit de l’évangile . Laisser venir à moi les petits enfants . Quiconque se fera comme un petit enfant sera le plus grand.

- C’est l’attitude des petits enfants

. Ils se savent radicalement dépendants de leurs parents et ils trouvent cela normal . Quand un enfant a des difficultés, il appelle .

- Comment ai-je vécu cette enfance spirituelle ?

voici la réponse : en m’appuyant sur ces quelques phrases :

Une carmélite demandait à Thérèse : Qu’entendez-vous par rester petit ?

- Thérèse expliquait :

¤ C’est reconnaître mon néant, ma pauvreté, ma faiblesse, mon péché.

¤ C’est tout attendre du Bon Dieu comme un enfant attend tout de son Père .

¤ C’est ne m’ inquiéter de rien ; mais m’abandonner dans la confiance à l’amour de Jésus.

Quelle simplicité, quelle paix !

Je peux être moi-même en toute vérité devant le Seigneur sans aucun masque ; il n’y a que devant Lui que je peux être VRAI

- Ma tendance naturelle c’est d’être présentable devant Jésus !!!!

Or, Dieu m’attend tel que je suis, pauvre et vrai devant Lui, vide de moi même, pour me remplir de son amour ;

C’est cela la nouveauté de l’enfance spirituelle : Être en vérité, totalement ; Ce qui me met dans une profonde paix.

- Le fond de son enseignement, disait une novice, était de nous apprendre à ne pas nous affliger en nous voyant la faiblesse même, mais à nous en glorifier.

à nous en glorifier : cela veut dire clairement que je remercie le Seigneur pour mes pauvretés anciennes et nouvelles, celles que je découvre chaque jour ou presque. concrètement, je dis à Jésus :

- merci Jésus parce que depuis quelque temps, j’oublie de plus en plus souvent des noms propres de mes amis ou certains RV.

- merci Jésus parce que je ne me sens pas tout à fait à la hauteur dans certaines de mes activités

- merci Jésus pour ces deux défauts qui réapparaissent très souvent

- A la fois Ces mercis me libèrent, et toutes ces pauvretés me donnent le tournis ;

- J’ai donc le choix ; ou je me regarde, et c’est le désespoir ou je mise tout sur Jésus. Et c’est un appel à :

Lire la suite : Espérer dans l’amour et la miséricorde de Jésus

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.