Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Courage-c-est-Moi-ne-craignez-rien
      L’abandon dans la confiance !

L’abandon dans la confiance !

" Courage, c’est Moi, ne craignez rien ! "


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 16 octobre 2015
  • réagir
  • 1 vote

1° PARTIE

" Courage, c’est Moi, ne craignez rien ! " Voici ce que dit Jésus aux apôtres qui sont en train de ramer dans la nuit, le vent et la tempète. ils n’en peuvent plus de ramer et de ramer...

De temps en temps, nous ressemblons aux apôtres et nous ne savons pas comment " ne pas craindre" , et comment nous abandonner au Seigneur .

Alors Thérèse et le père Victor Sion viennent nous apprendre l’abandon.

Thérèse nous montre le chemin en vivant dans sa vie quotidienne
"le mouvement d’abandon"

Qu’est ce que le mouvement d’abandon ?

Il se déroule en 3 temps :

- 1° temps : un regard objectif sur la situation que je vis, avec lucidité, dans la lumière de Dieu

- 2° temps : Reconnaître et accepter la situation ; accepter la volonté de Dieu, dans ma vie.

- 3° temps : Offrir à Jésus ce qui est lourd à porter

Prenons des exemples pour illustrer ces situations ;
nous prendrons d’abord des exemples simples de la vie courante, puis d’autres plus lourds à vivre.



- Exemples simples

- Mon mari a pris la voiture et a oublié de mettre de l’essence.
- Les enfants ont quitté leur chambre et n’ont pas fermer la fenêtre,
il a plu sur le parquet.
- J’ai dépassé le temps de stationnement, et je dois payer un PV
- Après un voyage, j’arrive à l’hôtel et je m’aperçois que mon dentifrice a coulé sur mes affaires ;

On pourrait citer une multitude d’exemples de la vie quotidienne qui nous contrarient et nous donnent
autant d’occasions de rouspéter et nous mettre en colère.

Que nous enseigne Thérèse ? Reprenons les trois temps de l’abandon.

1°temps : un regard objectif sur la situation que je vis ;
Dans tous ces exemples, je prends un peu de recul
et je m’aperçois qu’il n’y a rien de grave.

2° temps : Reconnaître et accepter la situation ;
J’accepte ce contre temps ou cette contrariété.

3° temps : Offrir à Jésus
Je fais un acte d’offrande à Jésus pour une intention qui m’est chère.

Ces mouvements d’abandon sont simples et nous pouvons les pratiquer tout au long de notre journée.
ils sont pacifiants et peuvent se faire en un clin d’œil,
ou sur une période plus longue, s’ils sont plus douloureux ;


2° PARTIE


Maintenant nous allons prendre des situations plus lourdes à vivre car j’ai dans le cœur une grande souffrance :

- Je suis célibataire et j’ai 33 ans
- Je viens de perdre un enfant,
- Mon mari est atteint d’une maladie chronique.
- Je viens d’être licencié(e)

Comment pratiquer le mouvement d’abandon dans ces conditions ?

1° temps : un regard objectif sur la situation que je vis, avec lucidité, dans la lumière de Dieu

Je regarde ma vie avec ses joies et ses peines ;
je me rends compte une nouvelle fois que c’est impossible à porter seule ;
Je me retrouve encore complètement écrasé(e), impuissant(e) et vulnérable.
j’ai mal.

2° temps : Reconnaître et accepter la situation ; accepter la volonté de Dieu, dans ma vie.

Devant ce dénuement complet, j’accepte la volonté de Dieu dans ma vie
et je dis : "oui"

3° temps : Offrir à Jésus ce qui est lourd à porter

Ce "oui" que je viens de lui dire avec ma volonté de femme libre, ce "oui"
je le donne à Dieu et je lui offre ma souffrance.

Puis, sur de la parole de Jésus :
"Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau,
Moi je vous donnerai le repos"

Je me lève et je vais vers le Seigneur, je Lui ouvre mon coeur,
et, si c’est vraiment trop lourd, je pleure près de Lui,

Mais, l’acte d’offrande est fait, ça y est, j’ai tout donné.

Si cela fait vraiment très mal et que vous ètes à l’église davant le Seigneur, vous pouvez prendre votre coeur et le plonger dans le coeur de Seigneur pendant quelques minutes et ensuite le reprendre. La paix viendra alors.



Maintenant, redevenez quelques instants comme un(e) enfant avec cette vidéo : cliquez ici

Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous ètes bénie entre toutes les femmes et Jésus votre enfant est bénie ;

Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous pécheurs, maintenant et à l’heure de la mort . Amen

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine