Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Deuxieme-annonce-de-la-Passion

Deuxième annonce de la Passion


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 9 février 2012
  • réagir

Tout le monde est stupéfait,
après la guérison du petit épileptique,
devant cette aisance divine.
Et Jésus choisit justement ce moment-là
pour parler
du mystère de la Croix.

Sa passion, voilà ce qui le préoccupe.
Il l’a déjà laissé entendre clairement à ses privilégiés,
à Césarée de Philippe,
mais là c’est à tous ses disciples qu’Il en parle.
Il leur déclare :

"Or tous
étant dans l’admiration de tout ce qu’Il faisait,
Il dit à ses disciples :
pour vous,
mettez bien dans vos oreilles ces choses.
Car le Fils de l’homme doit être abandonné aux mains des hommes !
Et ils le tueront !
Et le troisième jour, Il ressuscitera"

Quand on songe au désarroi de l’homme,
livré à la bête humaine sous tant de régimes politiques
et, si près de nous,
dans les camps de concentration,
il est facile de réaliser la tristesse des apôtres
devant cette révélation.
C’est une chose si étrange pour eux
qu’ils ne comprennent pas.

"Ils ne comprenaient pas cette parole".

Un Christ souffrant !
C’était totalement en dehors de leurs catégories.
Un voile, un monde les séparent de cette compréhension,
et ils avaient peur d’interroger le Seigneur sur ce mystère de la souffrance.

Il n’est donc pas étonnant
que le voile soit bien épais pour nous aussi
devant nos deuils et nos malheurs.

Mais interrogeons le Seigneur Jésus
qui seul apporte
la réponse de lumière :

"Et le troisième jour, Il ressuscitera".

"Or
tous étant dans l’admiration de tout ce qu’Il faisait,
Il dit à des disciples :
pour vous, mettez bien dans vos oreilles ces choses.
Car le Fils de l’homme doit être
abandonné aux mains des hommes !
Mais eux ne comprenaient pas cette parole.
Et elle était voilée pour eux
de sorte qu’ils ne comprirent pas.
Et ils craignaient de l’interroger sur cette parole"

Ayons le courage,
dans notre prière silencieuse,
d’interroger le Seigneur sur cette parole.

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.