Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Eclairage-sur-le-Bien-et-le-Mal
      Eclairage sur le Bien et le Mal

Eclairage sur le Bien et le Mal

Par Benoit XVI


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er février 2016
  • réagir
  • 3 votes

« Esprit mauvais, sors de cet homme ! »

Le fait de la puissance du mal dans le cœur humain et dans l’histoire de l’humanité est indéniable. La question demeure :

Comment expliquer ce mal ? ...

La foi nous dit : il existe deux mystères de lumière et un mystère de nuit, lequel pourtant est enveloppé par les mystères de lumière.

Le premier mystère de lumière est celui-ci : la foi nous dit qu’il n’y a pas deux principes, un bon et un mauvais, mais un seul principe, le Dieu créateur, et ce principe est bon, seulement bon, sans ombre de mal.

C’est pourquoi l’être non plus n’est pas un mélange de bien et de mal : l’être comme tel est bon, et donc il est bon d’être, il est bon de vivre. Telle est l’heureuse annonce de la foi : il n’y a qu’une source, bonne, le Créateur...

Puis vient un mystère d’obscurité, de nuit.
Le mal ne vient pas de la source de l’être lui-même, il n’est pas également originel.

Le mal vient d’une liberté créée, d’une liberté mal utilisée. Comment cela a-t-il été possible ? Comment cela s’est-il produit ? Les choses restent obscures. Le mal n’est pas logique. Seuls Dieu et le bien sont logiques, sont lumière. Le mal reste mystérieux... Nous pouvons deviner, mais non pas expliquer ; on ne peut le raconter comme un fait qui en suit un autre, parce qu’il s’agit d’une réalité plus profonde. Demeure un mystère d’obscurité, de nuit.

Mais s’y ajoute tout de suite un mystère de lumière.

Le mal vient d’une source subordonnée. Dieu est plus fort avec sa lumière.

C’est pourquoi le mal peut-être surmonté. Donc, la créature, l’homme, peut être guéri... Si bien que finalement, en dernier lieu, nous voyons que l’homme non seulement peut-être guéri, mais que, effectivement, il est guéri. Dieu a introduit la guérison.

Il est entré en personne dans l’histoire. A la source permanente du mal il a opposé la source du bien pur. Le Christ crucifié et ressuscité, nouvel Adam, oppose au fleuve pollué du mal un fleuve de lumière. Et ce fleuve est présent dans l’histoire : regardons les saints, les grands saints mais aussi les humbles saints, les simples fidèles, et nous voyons que le fleuve de lumière qui vient du Christ est présent, qu’il est puissant.

Benoît XVI, pape de 2005 à 2013
Audience générale du 03/12/08 (trad. DC n° 2416, p. 61 © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.