Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Guerison-du-serviteur-du-centurion-romain
      Guérison du serviteur du centurion romain

Guérison du serviteur du centurion romain

Jésus admire cette foi provocante et hardie du centurion


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Gabriel
  • 18 septembre 2017
  • réagir
  • 3 votes

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 7,1-10.

En ce temps-là, lorsque Jésus eut achevé de faire entendre au peuple toutes ses paroles, il entra dans Capharnaüm.
Il y avait un centurion dont un esclave était malade et sur le point de mourir ; or le centurion tenait beaucoup à lui.
Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya des notables juifs pour lui demander de venir sauver son esclave.
Arrivés près de Jésus, ceux-ci le suppliaient instamment : « Il mérite que tu lui accordes cela.
Il aime notre nation : c’est lui qui nous a construit la synagogue. »
Jésus était en route avec eux, et déjà il n’était plus loin de la maison, quand le centurion envoya des amis lui dire : « Seigneur, ne prends pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit.
C’est pourquoi je ne me suis pas autorisé, moi-même, à venir te trouver. Mais dis une parole, et que mon serviteur soit guéri !
Moi, je suis quelqu’un de subordonné à une autorité, mais j’ai des soldats sous mes ordres ; à l’un, je dis : “Va”, et il va ; à un autre : “Viens”, et il vient ; et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
Entendant cela, Jésus fut en admiration devant lui. Il se retourna et dit à la foule qui le suivait : « Je vous le déclare, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! »
Revenus à la maison, les envoyés trouvèrent l’esclave en bonne santé.

Méditation de l’évangile du samedi 1er juillet

Dans nos détresses, il nous est bon de regarder l’attitude du centurion de Capharnaüm et de nous en inspirer. Il a forcé l’enthousiasme de Jésus. A son merveilleux cri de confiance et à sa splendide humilité, Jésus ne veut répondre que par plus d’amour, et en l’exauçant immédiatement.

La personne de Jésus l’avait bouleversé. Devant la maladie de son serviteur, voici qu’il envoie vers le prophète ses amis juifs pour demander une guérison à distance. Rien que cela !... Son audace et sa foi enchantent Jésus surtout lorsqu’il ose lui faire porter ce message :

"Jésus se trouvait déjà loin de la maison, lorsque le centurion envoya des amis pour lui dire : Seigneur, ne te donne pas cette peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ! Aussi n’ai-je même pas osé aller à toi. Mais dis un mot et que mon serviteur soit guéri.

En effet, je suis moi-même quelqu’un de soumis à une autorité, ayant sous moi des soldats ; et je dis à celui-ci : Va ! et il va ; et à un autre : Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais ceci ! et il le fait"

Jésus admire cette foi provocante et hardie. Bien plus, cet homme qui lui donne un ordre l’enchante. Dans le domaine de la foi, Il avoue n’avoir jamais rien trouvé de semblable même en Israël, une telle audace...

"Ce qu’ayant entendu, Jésus l’admira. Et s’étant tourné vers la foule qui le suivant, Il dit : Je vous le dis : même en Israël, je n’ai pas trouvé autant de foi !"

Jésus, dans sa réponse, établit une égalité quasi algébrique entre la foi et l’accueil de Dieu face à nos demandes : "Va, qu’il te soit fait selon que tu as cru" Et il ajoute, pensant à vous et à bien d’autres : "Oui, je vous le dis : beaucoup viendront de l’Orient et de l’Occident et prendront place avec Abraham et Isaac et Jacob dans le Royaume des Cieux"

Son regard dépasse le moment présent pour saisir le développement du Royaume, son Eglise ! Le centurion lui permet d’ouvrir la baie et de voir la rentrée prochaine de toutes les races de la terre, dans ce Royaume, auprès de la race choisie d’Abraham et d’Isaac.

C’était déjà notre foi que Jésus admirait dans cette multitude venue de l’Orient et de l’Occident.

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



L’évangile et sa méditation par le Père Gabriel