Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Interview-de-Pierre-dit-Cephas-et-Paul-de-Tarse
        Interview de Pierre , dit Cephas et Paul de Tarse

Interview de Pierre , dit Cephas et Paul de Tarse

Pierre et Paul : Deux personnalités fortes


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 juin 2017
  • réagir
  • 5 votes




Pierre dit Céphas

- Pierre, Qui êtes-vous ? Parlez-nous de vous ?

¤ Je suis artisan pêcheur, et je suis marié.

¤ Je suis Juif “de l’intérieur”, c’est-à-dire que je n’ai pas vécu en dehors de la Galilée et je n’ai pas été longtemps à l’école, ayant travaillé avec mon père.

¤ Disciple de Jean-Baptiste depuis mon baptême, j’ai fait parti des premiers disciples de Jésus que j’ai suivi jusqu’ à son départ de terre à l’Ascension ;

¤ Chef de la nouvelle église selon la volonté de Jésus

¤ J’ai écrit deux lettres aux premiers chrétiens

¤ Je suis mort à Rome, crucifié la tête en bas pour témoigner de ma foi, en Jésus, fils de Dieu.

.

- Quels sont les principaux traits de votre caractère


¤ Fier d’être juif et pharisien, généreux, impétueux, spontané, courageux, excessif, vantard, sincère

¤ Pas commode ! beaucoup de défauts, des limites, un mauvais caractère ; je suis un grand pécheur.


Saül, appelé Paul de Tarse


- Saül, qui êtes-vous ? Parlez-nous de vous ?

¤ Je suis né à Tarse, en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville ; j’ai reçu, à l’école de Gamaliel, un enseignement strictement conforme à la Loi de nos pères ;

¤ Je suis Citoyen romain, pharisien, docteur de la Loi,

¤ De culture juive et grecque

¤ Envoyé, après ma conversion, par Dieu et, ensuite, les Apôtres vers les nations païennes dans de nombreux pays autour du bassin méditerrenéen pour annoncer la Bonne Nouvelle

¤ J’ai écrit des nombreuses lettres pour permettre la naissance et le développement des premières communautés chrétiennes.

¤ Je suis mort à Rome, dans le cirque, pour témoigner de ma foi en Jésus, fils de Dieu.

-  Caractère

¤ Je suis un homme droit, vrai et pharisien irréprochable, entier, cultivé.

¤ Inquiet de la doctrine de Jésus mettant en danger sa foi juive et sa vie de pharisien.

¤ Intransigeant à l’égard de la nouvelle religion, en toute bonne foi et pour l’honneur de Dieu.

¤ Donné tout entier à l’annonce de l’amour de Jésus de Nazareth



Pierre, Quel est le jour le plus sombre de votre vie ?

- Pierre

Ce n’est pas un jour, c’est une nuit ;

- Ceux qui avaient arrêté Jésus l’amenèrent devant Caïphe, le grand prêtre,
Je le suivais de loin, jusqu’au palais du grand prêtre ; J’entrais dans la cour et m’assis avec les serviteurs pour voir comment cela finirait.

- Les chefs des prêtres et tout le grand conseil cherchaient un faux témoignage contre Jésus pour le faire condamner à mort..........

- Quant à moi, j’étais assis dehors dans la cour. Une servante s’approcha de moi : « Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen ! »
Mais je niais devant tout le monde : « Je ne sais pas ce que tu veux dire. »

- Comme je me retirais vers le portail, une autre me vit et dit aux gens qui étaient là : « Celui-ci était avec Jésus de Nazareth. »
De nouveau, je niais : « Je jure que je ne connais pas cet homme. »

- Peu après, ceux qui se tenaient là s’approchèrent de moi :
« Sûrement, toi aussi, tu fais partie de ces gens-là ; d’ailleurs ton accent te trahit. »
Alors, je me mis à protester violemment et à jurer : « Je ne connais pas cet homme. »

- Aussitôt un coq chanta.

- Et je me rappelais ce que Jésus lui avait dit : « Avant que le coq chante, tu m’auras renié trois fois. »

- Je sortis et pleuras amèrement.



Paul, Quel est le jour le plus sombre de votre vie ?

- Ce n’est pas un jour, mais plusieurs mois

- Lors d’une réunion, devant les déclarations d’Etienne, un chrétien (qui prétendait voir les cieux ouverts), les anciens qui étaient là se bouchèrent les oreilles et se mirent à pousser de grands cris ; ils l’entraînèrent hors de la ville et commencèrent à lui jeter des pierres.

- Les témoins avaient mis leurs vêtements à mes pieds, moi Saul.

- Pendant qu’on le lapidait, Etienne priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit.... ne leur compte pas ce péché »

- il s’endormit dans la mort.

- Quant à moi, j’approuvais aussi ce meurtre.

- Ce jour-là, éclata une violente persécution contre l’Eglise de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres.

- Moi, je cherchais à détruire l’Église, je pénétrais dans les maisons, en arrachais hommes et femmes, et les mettais en prison



Pierre, Quel(s) est le ou les moments forts de votre vie ?

Des moments extraordinaires : 3 jours après la mort de Jésus

- De grand matin, Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques se rendirent au sépulcre, portant les aromates qu’elles avaient préparés pour embaumer le corps de Jésus.
Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau.

- Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.

- Deux hommes se présentèrent à elles, avec un vêtement éblouissant, qui leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ?

- Il n’est pas ici, il est ressuscité.

- Revenues du tombeau, elles nous rapportèrent tout cela , mais ces propos nous semblèrent délirants, et nous ne les avons pas cru .

- Je courus au tombeau avec Jean ; mais en se penchant, je ne vis que le linceul. Jean entra à son tour ; il vit et il crut.

- Quelques temps plus tard, Jésus lui-même était là au milieu de nous, et il leur dit : « La paix soit avec vous !

- Frappés de stupeur et de crainte, on croyait voir un esprit. Jésus nous dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent en vous ?

- Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os, et vous constatez que j’en ai. »

- Alors il nous ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures.
« C’est bien ce qui était annoncé par l’Écriture : les souffrances du Messie, sa résurrection d’entre les morts le troisième jour,
et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.

- C’est vous qui en êtes les témoins.

Evangile de Luc Chapitre 24



Paul, Quel(s) est le ou les moments forts de votre vie ?

- le grand prêtre et tout le conseil des Anciens m’avaient donné des lettres pour nos frères et j’étais en route vers Damas : je devais faire prisonniers ceux qui étaient là-bas et les ramener à Jérusalem pour qu’ils subissent leur châtiment.

- Donc, comme j’étais en route et que j’approchais de Damas, vers midi, une grande lumière venant du ciel m’enveloppa soudain.

- Je tombai sur le sol, et j’entendis une voix qui me disait : ’Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?’
Et moi je répondis : ’Qui es-tu, Seigneur ? — Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes.’

- Mes compagnons voyaient la lumière, mais ils n’entendaient pas la voix de celui qui me parlait, et je dis : ’Que dois-je faire, Seigneur ?’

- Le Seigneur me répondit : ’Relève-toi, va jusqu’à Damas, et là on t’indiquera tout ce qu’il t’est prescrit de faire.’

- Comme je n’y voyais plus, à cause de l’éclat de cette lumière, mes compagnons me prirent par la main, et c’est ainsi que j’arrivai à Damas.

- Or, Ananie, un homme religieux et fidèle à la Loi, estimé de tous les Juifs habitant la ville, vint me trouver .

Arrivé auprès de moi, il me dit : ’Saul, mon frère, retrouve la vue.’

- Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis.

- Il me dit encore : ....Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant le nom de Jésus. (Actes des Apôtres 22, 3-16)






Pierre, dans vos 2 lettres, quel est le message le plus important ?

Mes biens Aimés,

¤ Ce qui vous a libérés de la vie sans but que vous meniez à la suite de vos pères, ce n’est pas l’or et l’argent, car ils seront détruits ;

¤ C’est le sang précieux du Christ, l’Agneau sans défaut et sans tache.

¤ Dieu l’avait choisi dès avant la création du monde, et il l’a manifesté à cause de vous, en ces temps qui sont les derniers.

¤ C’est par lui que vous croyez en Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné la gloire ;

¤ Ainsi vous mettez votre foi et votre espérance en Dieu.

1ere lettre de Pierre 18 à 21


Paul, Quel est le message le plus important de votre enseignement ?

Les frères qui m’escortaient m’accompagnèrent jusqu’à Athènes

¤ Alors debout au milieu de l’Aréopage, je fis ce discours :

¤ « Citoyens d’Athènes, je constate que vous êtes, en toutes choses, des hommes particulièrement religieux.
En effet, en observant vos monuments sacrés, j’y ai trouvé, en particulier, un autel portant cette inscription : ’Au dieu inconnu’.

¤ Or, ce que vous vénérez sans le connaître, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer.

¤ Le Dieu qui a fait le monde ...... A partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant la durée de leur histoire et les limites de leur habitat...

¤ Et voici que Dieu, sans tenir compte des temps où les hommes l’ont ignoré, leur annonce maintenant qu’ils ont tous, partout, à se convertir.

¤ En effet, il a fixé le jour où il va juger l’univers avec justice, par un homme qu’il a désigné ; il en a donné la garantie à tous en ressuscitant cet homme d’entre les morts. »

¤ Quand ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns riaient, et les autres déclarèrent : « Sur cette question nous t’écouterons une autre fois. »

¤ Cependant quelques hommes s’attachèrent à lui et devinrent croyants. Parmi eux, il y avait Denis, membre de l’Aréopage ; il y eut aussi une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.