Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/La-caractere-de-Therese-2

La caractère de Thérèse . 2

Un témoignage

un regard vrai sur elle-même, une bonne volonté, un amour de Jésus, une grande charité et des désirs évangéliques : devenir prêtre, apôtre, docteur, martyr….parcourir le monde pour proclamer l’évangile…
_


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 14 octobre 2011
  • réagir

1 B LE CARACTERE DE THERESE

Quand on a un ( e) ami(e), on a envie de parler d’elle, de son physique et de son caractère.
- Aussi, quand je regarde les nombreuses photos de Thérèse et surtout celle où elle a un chignon à 15 ans, je retrouve son caractère volontaire ; puis celle de la cté au Carmel, sous les Marronniers, on y voie une jeune sœur discrète et épanouie ;



…on est bien loin des portraits bleue ciel et rose bonbon qui fausse la représentation de sa personnalité réelle :
Thérèse est une jeune fille forte, avec du caractère et énergique.

- Au fond de son cœur, elle sait très bien qu’elle ne vaut rien, car Jésus l’a guérie en cette nuit de Noêl 86 : voici son récit :
" J’étais vraiment insupportable par ma trop grande sensibilité … je pleurais comme une Madeleine … le Bon Dieu fit un miracle à Noël ; Il me rendit forte et courageuse,
Il fit de moi un pêcheur d’âmes…Je sentis la charité entrer dans mon cœur"

- Voila la véritable personnalité de Thérèse : un regard vrai sur elle-même, une bonne volonté, un amour de Jésus, une grande charité et des désirs évangéliques : devenir PRETRE, APOTRE, DOCTEUR, MARTYR....parcourir le monde pour proclamer l’évangile…

- Et aussi, elle se sait aussi pauvre et faible ; elle va passer les 9 ans au carmel à prier pour les prêtres et à faire plaisir à Jésus par de nombreux actes d’amour.

- Elle a fait fonction de maitresse des novices et a beaucoup écrit sans être intellectuelle : Le récit de sa vie et des pièces de théâtre ;

- Vous voyez, Thérèse avait des qualités et des talents qu’elle a mis au service de la communauté.
Elle a 1 défaut : de nombreuses expressions enfantines polluent ses textes, comme « le doux petit Jésus » et l’adjectif « petit » ; pour moi, je préfère supprimer ces expressions pour retrouver la vérité de la pensée de Thérèse.

- Voilà, Thérèse Martin, carmélite, morte à 24 ans, avec 30 personnes à son enterrement et cependant , quelques années plus tard canonisée, la plus grande sainte des temps modernes , elle qui n’est pas sortie de son Carmel : un modèle à la fois universel et à ma portée !

Maintenant voyons comment sur le plan spirituel, Thérèse a structuré ma vie et l’a boostée.

Suite : Aimer ma pauvreté en restant petit

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.