Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/La-derniere-apparition-de-Jesus-a-Jerusalem

La dernière apparition de Jésus à Jérusalem

Souffrance de l’homme - l’Esprit-Saint

Sans le Christ, oui, c’est la seule explication possible de l’homme, une absurdité. Avec Lui, l’homme souffrant est mortel se met en marche vers la résurrection. Tout prend un sens.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,20-25.

En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. » S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »
Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »
Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »
Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? »
C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai.
Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.

Méditation de l’évangile du samedi 3 juin

Ces paroles de Jésus au moment de quitter les siens :

"Il fallait que le Christ souffrît et ressuscitât le troisième jour" (Lc 24,46) conclut sa mission. Il le fallait pour que nous puissions comprendre l’homme et l’achèvement de l’homme.

Car la souffrance est inscrite en nous mêmes comme dans la limitation de nos forces tant physiques qu’intellectuelles. Avec stupeur, rage et désespoir parfois, nous voyons bien que la mort est notre fin, notre seule fin, inéluctablement.

Sans le Christ, oui, c’est la seule explication possible de l’homme, une absurdité.
Mais avant de nous quitter Jésus reprend le sens de sa mission. Avec Lui, l’homme souffrant est mortel se met en marche vers la résurrection. Tout prend un sens.

" Ainsi est-il écrit, et ainsi fallait-il que le Christ souffrît et qu’il ressuscitât des morts le troisième jour, et qu’on prêchât en son nom de changer de mentalité, en vue de la rémission des péchés à toutes les nations"( Lc 26, 46-47)

Et celui qui nous permet de comprendre cette mission de jésus, Celui qui nous permet d’entrer avec le Christ dans le mystère de la souffrance et de la croix, c’est l’Esprit-Saint, cette " promesse du Père" qui nous revêtera d’une force d’en haut.

Nous sommes, nous, les chrétiens, les témoins des faits qui transforment l’homme et sa destinée.

"Vous êtes le témoins de ces faits. Et voici que je vous envoie cette promesse du Père.
Quant à vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la force d’en-haut." (Lc 24, 48-49)

Apôtre timide et discret, nous oublions facilement cette force qui nous vient de Dieu, pour parler du Christ souffrant, du Christ ressuscité, de la révolution des mentalités en vue du pardon des péchés. Peut-être parce que nous ne savons pas attendre cet Esprit, dans le calme de la Jérusalem intérieure.

C’est l’Ecriture, la Sainte-Ecriture, ouverte à nos coeurs par l’Esprit-Saint qui nous permet de comprendre les mystères de l’homme et en particulier ce mystère de la souffrance.

Bien sûr, il y a deux études possibles de l’Ecriture ; Il y a l’attitude rationaliste qui aboutit à coup de critiques internes, de suppositions et d’hypothèses (transformées en postulats) à la négation de toute transcendance) ;

Il y a aussi une étude de l’Ecriture sous le regard de Dieu.

"Alors il leur ouvrit l’esprit afin qu’ils saisissent les Ecritures"

Cette manière de faire se sert aussi de la critique interne et des hypothèses, mais en connaissant leurs limites dans la découverte du mystères du Christ crucifié et ressuscité.

"Ainsi était-il écrit et ainsi fallait-il que le Christ souffrît et qu’il ressuscitât le troisième jour" Lc 24, 46

C’est dans la bible que nous retrouvons la véritable évolution de l’homme, en marche vers le Christ. C’est dans la bible aussi qu’il nous faut rechercher la préparation de l’homme au message, ainsi que l’annonce progressive du Sauveur. Jésus nous a donné une clef, une méthode de travail : découvrir ce qui a été écrit de Lui dans Moïse, les prophètes et les psaumes.

" Or, il leur dit : C’st bien là ce que je vous ai dit quand j’étais avec vous : Il faut que soit accompli tout ce qui a été écrit à mon sujet, dans la loi de Moïse, et dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors Il leur ouvrit l’intelligence pour qu’ils puissent comprendre les écritures" (Lc 14, 44-45)

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Jésus un homme extra-ordinaire