Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/La-foi-du-centurion-romian

Jésus guerit les malades


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Gabriel
  • 12 septembre 2015
  • réagir

Quittant Capharnaüm pour annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume,
Jésus,
dans ses courses apostoliques,
se heurte sans cesse à la maladie et aux malades.

Ce qui est certain,
c’est que Jésus a aimé les malades et en a été aimé.
Il ne se prive ni de les soigner, ni de les soulager.
Toute misère le trouve sensible et prêt à agir.

"Et Il guérissait toute langueur dans le peuple"

On le sait si bien,
que cette renommée de bonté déborde loin,
lors des frontières de la Galilée et de la Judée,
au-delà du Jourdain et par toute la Syrie.

Aussi lui présente-t-on,
dans un offertoire de douleur,
toutes les misères humaines à soulager.
Et c’est la longue liste des détresses humaines.

"On Lui amena tous ceux qui étaient mal en point,
atteints de différentes maladies ou de douleurs et démoniaques et lunatiques et paralytiques.
Et Il les guérit"

Etoile de douleur qui converge vers l’homme Dieu,
l’Envoyé du Père,
venu détruire toute tristesse et toute maladie pour faire rayonner,
au loin, la joie et l’amour d’un Dieu fait homme :
"Et Il les guérit"

Tout le peuple d’ailleurs va vers Lui, s’attache à Lui,
et se trouve désemparé lorsqu’Il poursuit sa Mission auprès d’autres bourgs et villages.

"Or,
le jour venu, Il sortit et s’en alla dans un lieu solitaire.
Et les foules le cherchaient et vinrent jusqu’à Lui.
Et ils le retenaient afin qu’Il ne s’éloignât pas d’eux"

Deux aspects de sa mission leur redonnent espoir :
l’annonce du Règne de Dieu et la guérison des malades.

L’annonce du Règne donne sens et poids à toute la réalité humaine,
et la retire du néant où elle s’engloutit avec le temps.

La guérison des malades,
c’est déjà la tendressse de Dieu qui,
à travers les mains du Seigneur,
explique à notre coeur tout le sens du mystère de la fragilité de la créature que nous sommes,
prise en compte par son Amour.

Il ne nous a pas créés pour la mort, mais pour la vie Eternelle.

"Et Il circulait dans toute la Galilée,
enseignant dans leurs synagogues,
et prêchant l’Evangile du Règne,
et guérissant toute maladie et toute langueur dans le peuple." .

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.