Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/La-guerison-du-paralytique

La guérison du paralytique


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 22 juin 2011
  • réagir

Dans la guérison du paralytique,
nous voyons, comme rarement, le lien entre le miracle
et la possibilité pour la foi de découvrir la véritable identité de Jésus.
On l’attaque :

« Cet homme blasphème ! »

Sachant ce qu’ils pensaient, Jésus riposte :

« Pourquoi ces pensées malveillantes dans vos cœurs ?
Qu’y a-t-il de plus facile de dire : “vos péchés sont pardonnés”,
ou bien “lève-toi et marche” »

Et suit cette phrase extraordinaire,
où la proposition subordonnée :

« Eh bien ! afin que vous sachiez
que le Fils de l’homme a, sur la terre, autorité pour pardonner les péchés… »

prend toute sa force dans une principale, qui n’est pas simplement une affirmation,
mais un ordre qui se réalise,
et montre à l’évidence l’autorité souveraine du Fils de l’homme,
même sur le péché.

« Il dit au paralysé :
Lève-toi, prends ta civière et va dans ta maison.
L’homme se leva et s’en alla dans sa maison.
Voyant cela, les foules furent saisies de crainte
et rendirent gloire à Dieu qui a donné une telle autorité aux hommes »

Jésus, par ses œuvres,
comme Il le dira si souvent dans Saint-Jean,
montre à l’évidence à ses contemporains qu’Il détient des pouvoirs divins
dont celui de remettre les péchés.

« Si vous ne croyez pas en moi,
croyez du moins dans les œuvres que je fais »

Père Gabriel

POUR DIRE LA CONSECRATION A MARIE

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.