Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Le-service-des-funerailles-une-oeuvre-de-misericorde
      Le service des funérailles : une oeuvre de miséricorde

Le service des funérailles : une oeuvre de miséricorde

Dans l’histoire de la création du Service Catholique des Funérailles, je peux me reconnaître dans cet homme que le Christ samaritain vient ramasser. En m’appelant à ce service, il m’ en effet fait grandir dans mon humanité en me consacrant aux familles dans la peine du deuil.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 avril 2016
  • réagir
  • 2 votes

Témoignage de Christian

Dans l’histoire de la création du Service Catholique des Funérailles, je peux me reconnaître dans cet homme que le Christ samaritain vient ramasser. En m’appelant à ce service, il m’ en effet fait grandir dans mon humanité en me consacrant aux familles dans la peine du deuil.

J’ai déployé à leur contact une joie que je connaissais pas jusqu’alors. Cette joie profonde est celle de faire du bien à des personnes que le deuil isole, tant notre société ne sait plus les consoler.

Quant aux familles en deuil et leurs morts, nous pouvons aussi les regarder comme cet homme laisser pour mort au bord du chemin. En effet, vivre la mort d’in proche et organiser sa sépulture n’a sans doute jamais été aussi difficile.

Dans notre société marquée par l’individualisme et la solitude, la mort suscite un sentiment de perdition chez bien des personnes. C’est donc un véritable secours que d’ensevelir les morts.

Ce secours suppose une triple compétence : technique, relationnelle et spirituelle.

La compétence professionnelle est la première des compassions.

Sur le plan relationnelle nous tachons de suivre chaque famille, de l’entretien d’organisation jusqu’au jour des obsèques. C’est ainsi que nous combattons tout anonymat.

Enfin, la compétence spirituelle sollicite en chacun de nous bien plus que ne sollicite un simple travail : un engagement de foi afin de trouver les mots et les gestes qui disent notre espérence dans la résurrection à la suite du Christ.

Les forces pour tenir dans une telle mission, nous les puisons dans la prière personnelle et selon leur charisme propre dans celle des équipes.


Christian de Cacqueray, fondateur du service catholique des funérailles (s-c-f.org)
Il est vivant n°330 mars/avril 2016

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Découvrir la Miséricorde de Dieu