Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Le-veritable-amour
      Le véritable amour

Le véritable amour


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 8 mai 2015
  • réagir

Pour distinguer le véritable amour du faux , le feuilleton télé, le pape François a suggéré deux critères :


1 Du concret, des faits, pas des paroles , pour ne pas voir un Dieu éloigné comme les gnostiques :

2 Une communication , parce que celui qui aime n’est jamais isolé.

En suivant ces deux critères, on arrive à vivre l’amour comme une joie authentique.

Le Seigneur nous demande de rester dans son amour, c’est-à-dire de rester dans l’amour qu’il a .

Cette réalité du véritable amour il faut bien la comprendre .

- Donc, comment est l’amour de Jésus ? Comment puis-je savoir que je ressens le véritable amour ?


-  Le premier critère est que l’amour doit reposer davantage sur les faits que sur les paroles.

- Le concret est donc fondamental. Nous pouvons regarder un feuilleton télé : c’est un produit de l’imagination. Oui, il y a des histoires, mais elles ne nous prennent pas. Elles nous font battre un peu le cœur, mais rien de plus.

- Jésus avertissait les siens : Ce ne sont pas ceux qui crient ‘Seigneur Seigneur’ qui entreront dans le royaume des cieux, mais ceux qui ont fait la volonté de mon père, qui ont observé mes commandements. Si vous observez mes commandements, vous resterez dans mon amour .

- Ces paroles nous conduisent à l’amour concret de Dieu. Celui-ci est concret, il est dans les faits, pas dans les paroles.

- Jésus montre que le véritable amour est concret, il est dans les œuvres, c’est un amour constant ; ce n’est pas un simple enthousiasme.

- Mais très souvent, c’est aussi un amour douloureux : pensons à l’amour de Jésus qui porte la croix.

- Pour confirmer l’importance de ce caractère concret rappelons que l’une des premières hérésies du christianisme a été celle de la pensée gnostique, qui voyait un Dieu, éloigné et il n’y avait rien de concret .


Le deuxième critère consiste dans le fait que le propre de l’amour est de communiquer : l’amour se communique.

- Il ne demeure pas isolé : l’amour se donne soi-même et se reçoit, devient la communication qui existe entre le Père et le Fils, une communication qui est réalisée par l’Esprit Saint .

- C’est pourquoi, a réaffirmé le Pape, il n’y a pas d’amour sans communiquer, il n’y a pas d’amour isolé .

- Quelqu’un pourrait dire que les moines et les religieuses de clôture sont isolés. Il n’en est pas ainsi, parce que ce sont des personnes qui communiquent, et beaucoup, avec le Seigneur, et aussi avec ceux qui sont à la recherche d’une parole de Dieu.

- Le véritable amour ne peut s’isoler, parce que s’il est isolé, ce n’est pas de l’amour et il devient plutôt une forme spiritualiste d’égoïsme, une fermeture sur soi, en cherchant son propre profit . En un mot, c’est de l’égoïsme.

En résumé,

- Demeurer dans l’amour de Jésus signifie faire, pas seulement dire ;

- Demeurer dans l’amour de Jésus signifie capacité de communiquer, de dialogue, tant avec le Seigneur qu’avec nos frères.

Pape François


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine