Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Les-petits-sacrifices-avec-P-Goursat-et-Therese
      Les petits sacrifices avec P.Goursat et Thérèse

Les petits sacrifices avec P.Goursat et Thérèse

Pierre et Thérèse : deux amis complices


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 8 novembre 2015
  • réagir
  • 2 votes



C’est une véritable réflexion avec Pierre Goursat sur les "petits sacrifices" développée par Martine Catta dans le livre PIERRE GOURSAT PAROLES aux éditions de l’Emmanuel

lundi

Notre modèle, c’est vraiment Thérèse de l’Enfant-Jésus

- En toute simplicité, elle a vécu cette vie apparemment médiocre, mais pleine d’amour, parce qu’elle transformait tout par amour.

- Une petite qui était toute rapide et rapide ; elle était complètement enflammée et toute brûlée ;

- Or, elle est venue pour nous enseigner cette voie - et il n’y en a pas 36 voies- : une voie toute simple pour des gens tout petits et tout faibles comme nous sommes.




mardi 10

Les petits sacrifices d’amour

- Thérèse disait : j’ai mes désirs qui sont grands et moi je n’ai pas la force [....] de faire des sacrifices ;

- Eh bien, je vais faire des tous petits sacrifices ; alors ce sont de tout petits sacrifices : je ramasse une épingle, je ramasse un papier qui traîne, j’arrange une nappe qui est de travers...

- Si on fait ça par amour, c’est de l’amour. C’est l’intention qui compte.

- Ceux sont des petits sacrifices qui nous remettent en présence de Dieu.

- On dit : " Tiens, Jésus pour toi, je vais faire ça, puis je vais faire ceci."




mercredi

A l’ école des petits sacrifices

- On dit parfois : Oui Seigneur, mais enfin, moi je ne peux pas et puis ça me tend, je suis fatigué
- Thérèse nous dit :" J’ai commencé par des petits sacrifices"
- Dès que vous en trouvez un, un peu gros, dites : Ah non, celui là, il est encore trop gros ! et vous cherchez et vous prenez le plus petit ; Alors, le plus petit petit, ce n’est pas fatiguant !

- Et puis, vous prenez l’habitude !

- Des petits sacrifices, c’est embêtant, parce que c’est tellement petit que personne ne dit qu’on ne peut pas le faire !

- En même temps que l’amour, c’est donc une école d’humilité.



jeudi

L’important, c’est de commencer

- Si on s’ y met, c’est le premier pas qui coûte. C’est une question d’habitude ! Quand on commence à faire des sacrifices, on continue à faire des sacrifices ; surtout si on les fait par amour, comme ramasser un papier qui traîne dans un parc...

- Des petites choses comme ça tout le temps, eh bien ça vous met en présence du Seigneur ; ça nous met dans un état d’amour et d’attention au Seigneur.

- Vous me direz : c’est enfantin ! Eh bien, si c’est enfantin et si simple, faisons le !


vendredi

Un chemin de sainteté


- Alors mettons nous à cette école de simplicité et de prière, de ces petits sacrifices, avec la générosité des enfants.

- Certains d’entre vous sont très généreux et souhaitent la radicalité ;

- Ils la trouveront en faisant de tout petits sacrifices, mais continuellement,

- Des petits sacrifices d’’amour-propre, de volonté d’écouter l’autre avant de lui parler...on l’écoute ;

- Vous sentez très bien tout cela et c’est fantastique parce que ça nous laisse dans la Seigneur et ça nous laisse aussi dans notre devoir d’état.

- Ces petits sacrifices sont des sacrifices d’amour et l’amour transforme tout. Ce n’est pas les choses qu’on fait, c’est l’amour avec lequel on les fait.


samedi

Au lieu de l’extase, je préfère, je préfère la médiocrité de chaque jour

- Et la médiocrité dans un Carmel où il fait froid, qui est laid, et où il a des petites sœurs qui sont plus ou moins réussies, ce n’est pas drôles, vous savez...

- Thérèse transformait tout en amour, c’est magnifique.

- He bien nous devons tout transformer, dans la vie de famille, dans la vie de bureau... dans le métro, partout.

- Si on fait ça (c’est une question d’habitude)), ces petits sacrifices engendrent en nous une présence du Seigneur, et petit à petit on arrive à la prière continuelle.

- C’est une prière concrète, ce n’est plus une prière faite de sentiments, de sensation ou de nombrilisme et tous ces trucs-là ; c’est simplement de l’Amour :Et plus on en fera, plus on brûlera.



dimanche

Autres exemples de petits sacrifices

- Ces petits sacrifices, c’est aussi des acceptations de services, de petits services à droite, à gauche... et ça crée avec ceux qui nous entourent vraiment uun amour, une joie, une vraie charité.

- On parle un peu trop : alors on se dit : " quand je n’ai pas envie de parler, je parle ; quand j’ai envie de parler, je me tais" vous voyez le contraire ! ce n’est pas difficile... et comme ça , on ne dit pas du mal des autres.

- On peur offrir à Jésus tout ce qui nous arrive, les choses agréables ou désagréables...Et spécialement les bonnes choses , parce que c’est avec les bonnes choses, en général qu’on se trouble et qu’on se retire du Seigneur.(parce qu’on oublie de les vivre avec Lui et d’y mettre de l’amour.)



Ces textes sont extraits du livre "Pierre Goursat PAROLES" de Martine Catta ; Editions de l’Emmanuel

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine