Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Marthe-Marthe-tu-t-inquietes-1657

Marthe, Marthe, tu t’inquiètes ...

Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu te troubles en vue de beaucoup de choses...
Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera pas ôtée.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Gabriel
  • 4 octobre 2016
  • réagir

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,38-42.

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut.
Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. »
Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses.
Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Méditation : Marthe, Marthe, tu t’inquiètes ...

Marthe et Marie furent ses amies, et leur maison sa maison. Il aima venir s’y reposer entre deux courses apostoliques.

Le pays de Juda, tout comme celui de Galilée, est un pays aux rudes pentes et le soleil y est chaud dans ces chemins de pierrailles. Jésus arrive chez elles sans prévenir, aimant surprendre ces deux femmes à l’hospitalité si accueillante.

"Or, comme ils étaient en voyage, Il entra dans un certain bourg, une femme nommée Marthe le reçut dans sa maison..."

L’atmosphère nous surprend. Tant de liberté et de simplicité dans les rapports entre Jésus et ceux qu’Il aime ! Si Marie buvait ses paroles et ne se souciait plus que de Lui,
Marthe se trouvait aussi à l’aise avec le Seigneur que sa soeur. Il y a une pointe de taquinerie rieuse dans son ton :

"Seigneur, Tu n’es pas en peine que ma soeur me laisse seule pour assurer le service ?
Dis-lui donc de venir à mon aide"

Et la réponse de Jésus est sur le même ton :

"Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu te troubles en vue de beaucoup de choses, alors qu’il n’en faut que peu ou même une seule".

Jésus ne critique pas Marthe à propos de sa gentillesse, mais lui laisse entendre qu’elle se complique bien l’existence. Car, le plaisir qu’Il éprouve lorsqu’il vient à Béthanie, c’est avant tout de parler avec elles, ses amies.

Il est très sensible à sa délicatesse, mais qu’elle simplifie le service à l’avantage de l’essentiel : Ecouter la Parole.

Marie a choisi cette bonne part qui ne lui sera pas ôtée, et Marthe est invitée à venir s’asseoir avec eux et à laisser les marmites.

Au fond, Jésus lutte contre des préjugés trop bien enracinés qui veulent que pour bien recevoir un ami, la maîtresse de maison doit se tuer à la cuisine.
Jésus n’est pas d’accord et Il le dit avec fermeté et délicatesse à Marthe, son amie.

Jésus laisse les deux soeurs s’épanouir selon leur caractère et leurs propres dons, dans une même amitié à son égard, en toute liberté.

Marie écoute, Marthe s’active, et Jésus fait remarquer à Marthe qu’elle a tort de comparer.

"Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et te troubles en vue de beaucoup de choses, alors qu’il n’en faut que peu ou même une seule. Car Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera pas ôtée"

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.