Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Pour-optimiser-son-careme-pendant
      Pour" optimiser" son carême pendant cette 3ème semaine.

Pour" optimiser" son carême pendant cette 3ème semaine.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 25 février 2013
  • réagir

En ce début de la 3ème semaine de carême, nos belles résolutions commencent à s’effriter et nous voyons s’écouler ces jours saints avec rapidité et avec une fécondité relative.

Vraiment, comment faire pour suivre le Seigneur et avoir "quelques grains d’or" à lui offrir le soir de la veillée pascale !

Alors, après expérience, je vous propose d’appliquer au carême la spiritualité de Pierre Goursat sur les petits sacrifices. Voici ce qu’’il conseille :

" Dès que vous trouvez un sacrifice , un peu gros, dites : Ah non, celui là, il est encore trop gros ! et vous cherchez et vous prenez le plus petit ; Alors, le plus petit petit, ce n’est pas fatiguant !"

La spiritualité de Pierre Goursat et de Thérèse se résume en 4 mots clés

" POSER LE PLUS PETIT PAS POSSIBLE "

Alors allons-y chaque jour :


lundi 25 février 2013

Le jeûne comme combat spirituel

REFLEXIONS

- Le jeûne nous incorpore à cette expérience du Christ lui-même, par laquelle il nous libère de notre entière dépendance envers la nourriture et la matière.

- Jeûner signifie : avoir faim, jusqu’à la limite de la condition humaine qui dépend entièrement de la nourriture ;

- Et là, ayant faim, découvrir que cette dépendance et cette faim est un état spirituel et qu’elle est en réalité la FAIM DE DIEU....

- Nous préparer spirituellement à cet effort du jeûne. Recentrer notre jeûne sur Dieu, par amour.

- Redécouvrir notre corps comme temple de la divine présence, retrouver un respect religieux du corps, de la nourriture, du rythme même de la vie.

Père Alexandre Schmemann


ACTIONS

- Je suis invité à un déjeuner d’affaires avec mon patron ; comment jeûner ? : je ne mets pas de sel dans le poisson et je bois peu de vin.

- J’évite la confiture d’orange ou le beurre sur les tartines du petit dej.

- Je ne prends qu’un seul café au lieu de 3,

- offrir un effort petit à chaque repas, par exemple, boire un peu moins souvent d’eau , et ne pas faire de commentaires sur la nourriture. Prendre un peu moins de ce que j’aime ou un peu plus de ce que je n’aime pas beaucoup... saint José Maria Escriva

- Il a noté sur son carnet personnel : Au moment du petit déjeuner, aujourd’hui : j’ai gagné, : " Je n’ai pas pris de beurre , hier, j’ai été battu ... puis, (réflexion générale) : ne pas prendre de beurre ! saint José Maria Escriva (je trouve cette attitude super de la part du Fondateur de l’Opus Dei)




mardi 26 février2013

Le silence


REFLEXIONS

- Les secrets de l’âme sont les secrets de Dieu. Dieu en effet entoure son action de silence et d’obscurité.

- L’Esprit Saint agit silencieusement dans les âmes et dans l’Église au milieu des agitations du monde. Dieu aime le silence et la discrétion.

- Pour le spirituel qui a goûté Dieu, silence et Dieu semblent s’identifier. Car Dieu parle dans le silence et seul le silence paraît pouvoir exprimer Dieu.

- C’est dans le silence que Dieu engendre et que toute vie divine est reçue. Le silence assure à l’action de Dieu toute son efficacité.

Père Marie Eugène


ACTIONS

- J’évite d’allumer la télévision, les clips et les jeux vidéos une fois de temps à autre
ou plus..

- Je me tais pour écouter mon fils, mon collègue ou mon voisin raconter une histoire sans grand intérêt.

- Je suis plus attentif aux gestes, paroles et aux silences échangés avec mon époux ou épouse.

- Dans les transports, je me recueille pour retrouver quelques instants dans le profond de mon cœur.

- Quand j’arrive chez le dentiste, j’évite de lire une revue.




mercredi 27 février2013

L’Eucharistie et l’adoration


REFLEXIONS

- 2 jours avant sa mort, Jésus choisit pour donner au monde le signe suprême de son amour : l’Eucharistie !

- Te souviens-tu ? Nous l’avions entendu nous y préparer dans la synagogue de Capharnaüm, après avoir multiplié les pains sur la colline. Combien de fois y avait-il pensé, en regardant des champs de blé prêts pour la moisson, en voyant sa Maman pétrir le pain,.....

- A chaque repas, pensait-il au dernier qu’il prendrait ? Il le préparait, l’attendait… Et le voici. Il va en faire le premier repas du monde nouveau. Ce repas va même l’inaugurer, l’instaurer....

- Viens et vois ce soir ton Roi ! Il prend ce pain fait avec le blé de Bethléem. Ce vin fait avec les raisins de Bethléem. Et voici que, dans ses mains, tout en restant pain et vin, ils deviennent Lui, Lui-même, Jésus, sa Personne ! Lui, l’Enfant de Bethléem !

« Ceci est mon corps, ceci est mon sang. »


ACTIONS

- Il y a une messe du désert, chaque vendredi de carême, à 7h ou 21h dans certaine paroisse ; c’est très intime et priant ; ça fait lever un peu plus tôt...



jeudi 28 février 2013

REFLEXIONS

La miséricorde de Dieu

- Je vais vous raconter l’histoire du petit lapin blanc, que Thérèse aimait beaucoup :

- Un roi, qui était parti à la chasse, poursuivait un lapin blanc,
que ses chiens allaient bientôt attraper ;

- Soudain, le petit lapin se sentant perdu,
rebroussa chemin rapidement,
et sauta dans les bras du chasseur ;

- Celui-ci touché par tant de confiance,
ne voulut plus se séparer du lapin, se réservant le soin de le nourrir.

- Et, Thérèse ajoute :

- "Ainsi, le Bon Dieu fera-t-il avec nous,
si poursuivis par la Justice,figurée par les chiens,
nous cherchons refuge dans les bras de notre Juge"

Elle est toute simple cette histoire !

c’ est une vraie parabole ; Thérèse aimait beaucoup les comparaisons pour former les novices ;

ACTIONS

- Comme le petit lapin de Thérèse, allons nous jeter dans les bras du Bon Dieu et nous confesser avant la Semaine Sainte.


vendredi 1er mars 2013

REFLEXIONS

Prier avec frère Laurent

- Une petite élévation du cœur suffit, un petit souvenir de Dieu, une adoration intérieure…
Pour courtes qu’elles soient, ces prières sont très agréables à Dieu.

- Il n’est pas nécessaire d’être toujours à l’église pour être avec Dieu.

- Nous pouvons faire de notre cœur un oratoire dans lequel nous nous retirons de temps en temps pour nous y entretenir avec lui, doucement, humblement et amoureusement.

- La pratique la plus sainte et la plus nécessaire en la vie spirituelle est la présence de Dieu.

- C’ est de se plaire et s’accoutumer en sa divine compagnie, s’entretenant amoureusement avec lui en tout temps.

ACTIONS

- En allant d’une réunion à une autre, entre deux clients, avant d’ouvrir son magasin, adorer le Seigneur et lui offrir notre journée.

- Dire un Notre Père ou un Je vous salue, Marie, s’seul(e) ou en couple

- Demander à l’Esprit-Saint de m’éclairer pour une décision immédiate à prendre

- Je travaille dans un magasin, mais j’ai un bureau attenant et souvent je me recueille avant d’ouvrir le magasin sur votre site oraweb. Quel plaisir de se sentir en union de prières ;(témoignage reçu par oraweb)


samedi 2 mars 2013

Dialoguer avec le Seigneur

REFLEXIONS

L’HOMME EXISTE , JE L’AI RENCONTRE


avec Raymond Devos.

Récemment j’ai vu sur un mur : "Dieu existe, je l’ai rencontré"

- Ça ... ça m’étonne alors !

- Non que Dieu existe, la question ne se pose pas, mais que quelqu’un l’aie rencontré avant moi... Ah ça ... ça m’étonne alors !

- Parce que j’ai eu le privilège de rencontrer Dieu juste a un moment ou je doutais de lui dans un petit village de Lozère, vous savez, abandonné des hommes.

- Il n’y avait plus personne.

- Et en passant par la petite église, je ne sais pas ... je ne sais quel instinct, je suis entré.. et la, j’ai été ébloui par une... une lumière intense, insoutenable :

- C’était .... c’était Dieu ! Dieu en personne ! Dieu qui priait !

- Je me suis dis : Qui prie t-il ? Il ne se prie pas lui même, pas lui, pas Dieu !

- Mais non, il priait l’homme !
- L’homme.. il me priait moi. Il doutait de moi comme j’avais douté de lui

- Il disait : Oh homme, si tu existes, un signe de toi.

- J’ai dit : Mon Dieu, Je suis là !

- Ah ! Il a dit : Miracle ! Une humaine apparition !

- Mais j’ai dit : Mon Dieu, comment pouvez vous douter de l’existence de l’homme puisque c’est vous qui l’avez créé.

- Il m’a dit : Oui, mais ... il y a si longtemps que je n’en ai pas vu un dans mon église, que je me demandais si ce n’était pas une vue de l’esprit.

- J’ai dit : Vous voilà rassuré mon Dieu ... Oui... Oui je vais pouvoir leur dire la haut :

- L’homme existe, je l’ai rencontré !

ACTIONS

no comment




dimanche 3 mars 2013

Pratiquer la charité par de petits actes d’amour

¤ " Oui, je le sens lorsque je suis charitable, c’est Jésus seul qui agit en moi. Plus je suis unie à Lui, plus j’aime mes sœurs "

¤ Quel mystère, par notre charité pratiquée dans l’ombre et par nos petits actes, nous convertissions au loin des âmes et nous aidons les missionnaires. Vous voyez, c’est tout simple et universel Thérèse, C’est « l’école des nuls » pour pratiquer la charité :

Je fais des actes minuscules : ramasser un trombone, manger une tartine sans confiture le matin, sourire à mon voisin, ranger mes affaires, ….

Je les offre à Jésus pour une intention précise ou gratuitement

Alors, Ces actes prennent une valeur infinie et convertissent les âmes des pécheurs et redonnent force et courage aux missionnaires.

Cette charité là, elle est à ma portée !



Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.