Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Prendre-sa-croix-et-suivre-Jesus

Prendre sa croix et suivre Jésus

Jésus accepte de regarder les événements de chaque jour comme l’expression de la volonté du Père et de son Amour.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Gabriel
  • 11 août 2017
  • réagir
  • 5 votes

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,24-28.

En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »
Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. »

Méditation de l’évangile du vendredi 11 août

Après que Pierre se soit opposé à Lui devant le mystère de la souffrance et de la croix, Jésus s’adressant à tous renchérit :

“Si quelqu’un veut faire route derrière Moi, qu’il se renonce, qu’il se charge de sa croix chaque jour et qu’il me suive !”

Jésus ne nous demande pas une mutilation. Il nous demande d’abandonner nos vues propres, notre manière d’être et d’agir, pour nous remplir de Lui et du Message évangélique.

“Car celui qui voudra sauver son âme la perdra, mais celui qui perdra son âme à cause de Moi et de l’Évangile, celui-là la sauvera”

Dans Jean, au chapitre 13, 24, Jésus nous renvoie au grain de blé, tombé en terre et qui ne donne du fruit que s’il meurt. Jésus, dans sa sagesse, nous fait réfléchir sur l’excellence que nous donnons.

L’âme, n’est-ce pas là notre personnalité humaine, dans ce qu’elle a d’égoïsme essentiel ? L’être contingent, suffisant que nous sommes, s’oppose à l’Être par excellence, et ne veut dépendre que de soi-même.

En face de cette prétention, Jésus nous donne sa réponse filiale de l’Homme-Dieu qui regarde Dieu comme Mère. Il accepte donc, dans une vue réaliste, de regarder les événements de chaque jour comme l’expression de la volonté du Père et de son Amour.

C’est à ce niveau que se place la Croix quotidienne, car nous voudrions bien échapper à ce terrible quotidien, imposé à Jésus lui-même, le Bien-Aimé, par notre condition de créature finie et mortelle. Alors nous serions comme Lui et nous vivrions à notre guise. Mais Jésus nous rappelle le principe de réalité :

“Si quelqu’un veut me suivre, qu’il se renonce, qu’il se charge de sa croix chaque jour, et qu’il me suive !”

Nous sommes des créatures finies, c’est l’évidence même.

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



L’évangile et sa méditation par le Père Gabriel