Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Rencontrer-le-corps-du-Christ
        Rencontrer le corps du Christ

Rencontrer le corps du Christ


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 19 février 2014
  • réagir



André Frossard, jeune athé, fils du premier secrétaire du Parti communiste français, nous livre l’admirable récit de sa conversion.


La conversion en un éclair

- En visitant fortuitement une église, André voit " au dessus du maître autel, un vaste appareil de plantes, de candélabres et d’ornements qui était dominé par une grande croix de métal ouvragé, portant en son centre un disque d’une blanc mat.

- Je n’avais jamais vu d’ostensoir habité ni même, je crois, d’Hostie et j’ignore que je suis en face du Saint-Sacrement. La signification de tout cela m’échappe.

- Mais c’est alors que commence l’avalanche à rebours. Je ne dis pas que le ciel s’ouvre ; il ne s’ouvre pas, il s’élance, il s’élève soudain, fulguration silencieuse. Evidence de Dieu…

- Irruption déferlante de lumière, joie du naufragé. Tout est dominé par la présence de Celui dont je ne pourrais plus jamais écrire le nom sans que me vienne la crainte de blesser sa tendresse, devant qui j’ai le bonheur d’être en enfant pardonné :

- Je suis catholique. "


Comment adorer le Saint-Sacrement ?

- L’adoration eucharistique est une prière, un dialogue intime avec Jésus réellement présent sous les apparences du pain consacré (le Saint-Sacrement).

- C’est un face à face avec le Christ. « Je l’avise et il m’avise » répondit simplement un paroissien du Curé d’Ars qui l’interrogeait sur ses nombreux et longs temps d’adoration.

- Pour bien adorer. Quelques pistes pour nous aider à mieux vivre nos temps d’adoration eucharistique :

- Jésus tout puissant a voulu se faire tout petit dans l’hostie pour nous. "Ceci est mon Corps"

- Prenons conscience de sa Présence et ermeveillons nous en.

- Remercions le pour son immense don et sa grande humilité.

- Renouvelons notre foi dans l’Eucharistie.

- Méditer éventuellement le récit de l’institution de l’Eucharistie ou contempler le Christ dans sa Passion

L’exposition du Saint-Sacrement nous entaîne dans deux attitudes :

- Le Christ s’expose à notre regard et à notre prière.

- Il m’invite aussi à m’exposer moi-même à son regard. Il me regarde : je peux lui exposer mes pauvretés intérieures, mes infirmités spirituelles et physiques, mes soucis...

- Profitons de la Présence du Christ pour lui demander d’intercéder pour nous.

- A la manière de Marie, faisons lui connaître les besoins de nos frères et mettons-les face à son Amour pour eux.

- Prions pour nos proches, les personnes en difficultés, les blessés de la vie, le monde...



Par l’adoration, on se détourne de la créature pour se tourner vers Dieu.



- Avec l’adoration, c’est Dieu qui est là et présent. Par l’adoration, on se détourne de la créature pour se tourner vers Dieu.

- Adorer, c’est reconnaître que tout est don de Dieu. Adorer, c’est proclamer que Dieu est la source de tout, que rien en dehors de Lui n’existe et n’a de sens.
- En adorant Dieu, le croyant pose l’acte le plus révolutionnaire qui puisse exister dans le monde.

- Les révolutionnaires, ce ne sont pas Mao, Lénine, Che Guevara… Les véritables révolutionnaires sont ceux qui se mettent à genoux.

- Quand on se prosterne, on est libre parce que Dieu remet debout

Nicolas Butet : Pour en lire plus



Travailler avec l’Esprit Saint

… En un profond silence

Dieu se révèle à toi en sa toute-puissance,

Il s’imprime en ton âme, Il se diffuse en toi,

II te consomme en l’Un : c’est le rêve des Trois !...

Poésie P 84 – 6 août 1902




L’eucharistie guérit de l’orgueil et de l’égoïsme

- Sous un aspect anthropologique, l’eucharistie guérit l’orgueil et l’égoïsme en l’homme.

- "Devant l’Eucharistie se pose la question : est-ce que je m’accueille ou m’accepte comme un don de Dieu ? L’adoration est une école d’humilité et de liberté, où j’apprends ce langage du don".

- Or la joie vient du don. L’exemple du don par excellence, c’est Jésus qui se met au service de ses disciples le Jeudi-saint.

- L’adoration est aussi une histoire de regard.

- Celui que l’on pose sur soi-même ou que les autres posent sur moi n’est pas toujours bienveillant. "Mais devant l’hostie, il y a un regard qui ne me dévisage pas. Je viens tel que je suis, je me laisse regarder par Dieu. Je viens avec ma misère, mes péchés.

- C’est le seul regard qui peut me sauver, me relever.

Nicolas Butet


L’adoration, pour désarmer le monde

- Nous vivons aujourd’hui dans un monde émotionnel où tout est dans le ressenti, dans la quête perpétuelle de sensations.

- Même devant le saint sacrement, on est dans cette même quête. "Ce n’est pas ma subjectivité qui détermine la présence du Christ, mais c’est sa Parole :

- Je suis là, même si tu n’es pas là. L’expérience de Dieu ne se fait pas dans la sensation, mais dans le spirituel, dans les vertus théologales que sont la foi, l’espérance et la charité.

- Sous un aspect politique, économique et cosmique, la perte de la foi dans la société vient de la perte de l’adoration eucharistique.

- L’adoration est alors une réponse à cet appel du Christ. C’est l’"arme" du désarmement du monde.

- "Lors de l’adoration, Dieu nous refait. Il refait le cœur de l’homme. L’adoration apportera alors la paix dans les cœurs, les familles, et dans le monde".

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.