Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Saint-Augustin

Saint Augustin

avec le Pape François


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 7 février 2014
  • réagir

Le pape François, a articulé son intervention aux Augustins autour de trois points :

Saint Augustin toujours en recherche

- Saint Augustin était un homme de son temps qui a profité des charmes de la vie de la fin de l’empire romain, qui a fait carrière en tant que maître de rhétorique et vivait loin de Dieu, immergé dans les plaisirs.

- Pourtant, « son cœur ne s’est pas endormi, il n’a pas été anesthésié par le succès, par le pouvoir. Augustin ne se renferme pas en lui-même, il ne se laisse pas aller,

- il continue à chercher la vérité, le sens de la vie, il continue à chercher le visage de Dieu. » Cet homme toujours en recherche va finir par trouver Dieu et se convertir.

- C’est pourquoi François veut dire à tous : « regarde au fond de ton cœur, regarde au plus profond de toi, et demande-toi : as-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ou un cœur endormi ? ».

- Le Pape nous invite ainsi à être toujours inquiet.


L’inquiétude de la rencontre avec Dieu,

- Saint Augustin a donc fini par trouver Dieu. Malgré cette conversion, l’évêque d’Hippone a conservé toute sa vie une inquiétude.

- Il voudrait une vie tranquille, consacrée à l’étude et à la prière, mais Dieu l’appelle pour être pasteur à Hippone dans une période difficile. Et Augustin se laisse inquiéter par Dieu, il ne se lasse pas de l’annoncer, d’évangéliser avec courage, sans peur ».

- « Le trésor d’Augustin est cette posture sortir toujours vers Dieu, sortir toujours vers le troupeau ».

- Et c’est à ses interlocuteurs directs qu’il s’adresse, leur demandant si eux-mêmes ne se sont pas laissés gagner par le confort de leur vie chrétienne, perdant « l’inquiétude pour Dieu, pour sa parole qui me pousse à aller dehors, vers les autres ».


l’inquiétude de l’amour

- Une personne compte particulièrement dans la vie de saint Augustin : sa mère, sainte Monique. Elle versa beaucoup de larmes pour la conversion de son fils. Cette mère fut inquiète toute sa vie, pour elle-même, mais d’abord et avant tout pour son fils.

- l’inquiétude de l’amour c’est « chercher toujours, sans répit, le bien de l’autre, de la personne aimée, avec cette intensité qui porte aussi aux larmes. »

- « L’ inquiétude de l’amour pousse toujours à aller à la rencontre de l’autre, sans attendre que ce soit l’autre à en manifester le besoin. L’inquiétude de l’amour nous offre le don de la fécondité pastorale, et nous devons nous demander, chacun d’entre nous, comment se porte ma fécondité spirituelle, ma fécondité pastorale ».



2013-08-28 Radio Vatican

Pour voir le source sur news.va

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.