Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Saint-Francois-de-Sales
      Saint François de Sales

Saint François de Sales


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 23 janvier 2015
  • réagir


Une spiritualité fondée sur une expérience

- Ce qui touche dans la personnalité de François de Sales, c’est sa bonté : sa bienveillance et son attention aux personnes.

- Quel est donc son secret ?

- Persuadé d’être exclu pour toujours de l’amitié de Dieu, d’être damné, il est libéré de cette angoisse de sa prédestination lorsque, devant la statue de la Vierge, il prononce cet acte de parfait abandon :

- « Quoiqu’il arrive... je vous aimerai Seigneur, au moins en cette vie s’il ne m’est pas permis de vous aimer dans la vie éternelle... et j’espérerai toujours en votre miséricorde. »

- Il fait le choix du « pur amour » Lui qui a fait l’expérience de la miséricorde, il peut être témoin de la miséricorde.

- Il sera « le Docteur de l’Amour divin et de la douceur évangélique »


Évêque conciliaire dans un monde en mutation

- François de Sales a eu le souci d’engager les réformes demandées par le Concile de Trente (1545-1563) :

- « Surtout, écrivait-il à l’un des ses confrères, ayez en main le Concile de Trente et son catéchisme »

- Avec ces points clés :

¤ la visite pastorale de son vaste diocèse.

¤ la prédication : parler simplement et toucher les cœurs : « Que nos paroles... sortent du cœur plus que de la bouche. On a beau dire, mais le cœur parle au cœur, et la langue ne parle qu’aux oreilles »

¤ le catéchisme aux enfants et formation des catéchistes

¤ chaque année regroupement des prêtres du diocèse en synode


Tous appelés à la sainteté

- La conviction François de Sales est que « où que nous soyons, nous pouvons accéder à la vie parfaite »

- Il fut un maître de spiritualité qui enseigna la perfection chrétienne pour tous les états de vie.

- Pour « tendre à la perfection » que tout dans notre vie soit « ordonné par l’amour et pour l’amour »

- Même s’il est nécessaire d’ « accommoder la pratique de la dévotion aux forces, aux affaires et aux devoirs de chaque particulier ».


« Commencer par l’intérieur »

- La vraie réforme commence par l’accueil de la vie et de l’amour de Dieu, et la conversion du cœur :

- « Pour moi, je n’ai jamais approuvé la méthode de ceux qui pour réformer l’homme commencent par l’extérieur : le maintien, les vêtements, la coupe de cheveux...

- Qui a Jésus dans son cœur, ne tardera pas à l’avoir en toutes ses actions extérieures.... Qui de l’homme gagne le cœur, gagne l’homme tout entier »

- La priorité pour François, c’est de laisser vivre le Christ dans notre cœur pour qu’Il irrigue toute notre vie.

- D’où son insistance sur la pratique de l’oraison comme cœur à cœur avec Dieu.


Habiter le présent

- La vie spirituelle du chrétien, c’est sa vie ordinaire, vécue dans l’Esprit du Christ.
François insiste sur le devoir d’état : « travailler au champ où nous sommes »

- Aimer notre vocation, la vivre pleinement « là où le Seigneur nous a plantés » :
« De quoi sert-il de bâtir des châteaux en Espagne puisqu’il nous faut habiter en France ? C’est ma vieille leçon... »


la vertu de patience

- Elle nous assure le plus de la perfection, aussi l’avoir avec les autres et avec soi-même... »

- Inutile de rêver d’exploits : « Les grandes œuvres ne sont pas toujours en notre chemin, mais nous pouvons à toutes heures en faire de petites excellemment, c’est-à-dire avec un grand amour. »


Un « art de vivre » contagieux

- F de Sales est une personnalité attachante. Il est profondément humain.

- Il nous propose un art évangélique de vivre le quotidien .

- « Vous ne devez pas seulement être dévot(e) et aimer la dévotion, mais vous devez la rendre aimable à tout un chacun. Or, vous la rendrez aimable aux autres si vous la rendez utile et agréable ».

- « commencer par l’intérieur », pour témoigner dans toutes les circonstances de la vie que « notre Dieu est le Dieu du cœur humain » et que la joie de l’homme c’est de tendre à « la perfection de la charité ».

D’près le texte de Mgr Yves Boivineau , Evêque d’Annecy que nous remercions

Pour en savoir plus

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine