Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Semaine-2-de-careme
      Semaine 2 de carême.

Semaine 2 de carême.

17 au 23 mars 2014

L’humilité a le goût de Dieu ! Partout où elle se trouve, Dieu descend.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 29 avril 2014
  • réagir
  • 1 vote

Lundi 17 mars

Le silence

- Les secrets de l’âme sont les secrets de Dieu. Dieu en effet entoure son action de silence et d’obscurité.

- L’Esprit Saint agit silencieusement dans les âmes et dans l’Église au milieu des agitations du monde. Dieu aime le silence et la discrétion.

- Pour le spirituel qui a goûté Dieu, silence et Dieu semblent s’identifier. Car Dieu parle dans le silence et seul le silence paraît pouvoir exprimer Dieu.

- C’est dans le silence que Dieu engendre et que toute vie divine est reçue. Le silence assure à l’action de Dieu toute son efficacité.
Père Marie Eugène


Mardi 18 mars

Le jeûne

- Le but du jeûne est de nous permettre de nous concentrer sur Dieu et les choses d’en-haut, étant libérés de la dépendance envers les choses de ce monde.

- Le jeûne n’est pas en soi un moyen de plaire à Dieu.

- Le jeûne n’est pas une forme de « punition » pour nos transgressions, ni une « souffrance » subie volontairement comme réparation de nos manquements :

- Le Christ a souffert sur la Croix, pour nous, une fois pour toutes ; le salut, un don gratuit de Dieu, ne dépend pas des mérites de notre faim et de notre soif.

- Nous jeûnons afin de maîtriser nos passions, afin de faire fructifier en nous le salut offert par Dieu.

- Nous jeûnons en orientant nos esprits vers Dieu par l’Église ; le jeûne et la prière, personnelle et communautaire, vont ensemble.

Pour en savoir + Pages Orthodoxes


mercredi 19 mars

Tu es unique !

- Comme la symphonie a besoin de chaque note,
- Comme le livre a besoin de chaque mot,
- Comme la maison a besoin de chaque pierre,
- Comme l’océan a besoin de chaque goutte d’eau,
- Comme le moissoneur a besoin de chaque grain de blé,

- L’humanité tout entière a besoin de toi, là où tu es.

- Et on pourrait ajouter : là comme tu es,
avec ta joie, ton espérance, ta souffrance, ta misère, ta vieillesse.

- L’humanité toute entière a besoin de toi, car tu es unique.
Aimé de Dieu et donc irremplaçable.

Michel Quoist



jeudi 20 mars

Notre jeûne

- Notre jeûne, si limité soit-il, s’il est un vrai jeûne, conduira à la tentation, à la faiblesse, au doute et à l’irritation. En d’autres termes, il sera un réel combat et probablement nous succomberons bien des fois.

- Mais l’aspect essentiel du jeûne est justement la découverte de la vie chrétienne en tant que lutte et effort. Une foi qui n’a pas surmonte les doutes et la tentation est rarement réelle.

- Aucun progrès n’est, hélas, possible dans la vie chrétienne sans l’amère expérience de l’échec.

- C’est précisément lors de cette première chute que se situe le véritable test : si, après avoir faibli et donné libre cours a nos appétits et a nos passions, nous nous remettons courageusement à la tâche, sans abandonner, quel que soit le nombre de fois où nous faiblissons, tôt ou tard, notre jeûne produira ses fruits spirituels.

- Il n’y a pas de raccourci pour aller à la sainteté ; on doit payer le prix de chaque pas en avant.

Pour en savoir + Pages Orthodoxes


vendredi 21 mars

L’humilité

- L’humilité a le goût de Dieu ! Partout où elle se trouve, Dieu descend, et partout où Dieu se trouve ici-bas il s’en revêt comme d’un manteau qui dissimule sa présence aux orgueilleux et la révèle aux simples et aux petits.

- Dieu ne peut se passer de l’humilité. Il l’aime tant, qu’à ses yeux, elle peut suppléer à tout le reste parce qu’elle attire effectivement tous les dons de Dieu.

- Ne te désole pas de ton impuissance puisqu’elle est le meilleur moyen pour entrer dans les profondeurs de la miséricorde du bon Dieu.

- Cette miséricorde ne se justifie et n’existe que par l’existence même de la misère en nous.
Père Marie-Eugène


samedi 22 mars

Heureux ceux...

- Heureux ceux qui respectent mes mains décharnées et mes pieds déformés.

- Heureux ceux qui conversent avec moi bien que j’aie désormais quelque peine à bien entendre leurs paroles.

- Heureux ceux qui comprennent que mes yeux commencent à s’embrumer et mes idées à s’embrouiller.

- Heureux ceux qui, en perdant du temps à bavarder avec moi, gardent le sourire.

- Heureux ceux qui jamais ne me font observer : "C’est la troisième fois que vous me racontez cette histoire !".

- Heureux ceux qui m’assurent qu’ils m’aiment et que je suis encore bonne ou bon à quelque chose.

- Heureux ceux qui m’aident à vivre l’automne de ma vie...

Saint Vincent de Paul


dimanche 23 mars

La prière

- Se porter vers Dieu, c’est déjà faire oraison, puisque l’oraison, commerce d’amitié avec Dieu, n’est pas autre chose que ce mouvement filial de la grâce vers Dieu qui est notre Père.

- La prière, c’est essentiellement ce contact avec un Dieu vivant, avec un Dieu qui réagit, non pas comme un simple être inanimé, mais comme une personne vivante, par un tressaillement, par un don de lui-même.

- Qu’est-ce qu’être contemplatif ? C’est de trouver Dieu, c’est de regarder Dieu, c’est de puiser de la lumière en Dieu. La contemplation, ce ne sont pas les grâces extraordinaires, ni les extases, ni les expériences de Dieu, c’est le regard lui-même.

- La persévérance est plus nécessaire et plus efficace que la violence dans les voies de l’oraison.
Père Marie-Eugène

pour en savoir plus sur le Père Marie-Eugène

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.