Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Servir-Dieu-ou-l-argent

Servir Dieu ou l’argent

Les chemins de liberté chrétienne passent par le mépris de l’argent.


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Père Gabriel
  • 5 novembre 2016
  • réagir
  • 2 votes

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16,9-15.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande.
Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ?
Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ?
Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »
Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision.
Il leur dit alors : « Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes aux yeux des gens, mais Dieu connaît vos cœurs ; en effet, ce qui est prestigieux pour les gens est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

Méditation de l’évangile du samedi 5 novembre

Les chemins de liberté chrétienne passent par le mépris de l’argent.
La liberté de l’homme, c’est justement de ne pas se donner de maître en dehors de Dieu.

« Personne ne peut servir deux maîtres. En effet, ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un, et ne fera pas de cas de l’autre.
Vous ne pouvez servir Dieu et l’argent »

Or, si aujourd’hui on ne fait plus aucun cas de Dieu, c’est que notre maître, aussi bien à l’Ouest qu’à l’Est, c’est l’argent. Des deux côtés, nous en sommes arrivés à une définition matérialiste du sens de l’homme : un homme ne vaut que le poids de son salaire, en dollars ou en roubles.

Jésus connaît l’unité du cœur humain pris par une passion, par un seul maître. Le cœur humain se donne entièrement. N’est-ce pas une des causes profondes de l’apostasie actuelle : on sert l’argent et l’on méprise Dieu.

Jésus le sait et nous le dit : Le cœur humain ne peut s’attacher qu’à un seul maître. Si l’argent devient notre maître, il chassera Dieu de notre cœur. Jésus le contrôlera par une expérience personnelle, combien cruelle : la trahison d’un ami, pour de l’argent !

Père Gabriel







Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Pour suivre Jesus