Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Une-semaine-avec-Anne-et-Joachim
      Une semaine avec Anne et Joachim

Une semaine avec Anne et Joachim

Un couple fabuleux : Les parents de Marie


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 7 septembre 2015
  • réagir



lundi 7 septembre

Pour mieux connaître les parents de Marie

Nous savons simplement que Marie est à la fois fiancée à un homme de la tribu de David (Joseph) et parente d’Elisabeth, épouse d’un grand prêtre (Zacharie).

Ses parents étaient donc liés à la tribu de David et à la tribu de Lévi.

La tradition chrétienne a transmis :

- le nom des parents de Marie : Joachim et Anne

- le lieu de leur maison, à Jérusalem, dans le quartier proche du temple.

C’est une tradition très ancienne qui remonte au récit apocryphe de Jacques.

Ainsi, Les Ecritures ne parlent pas directement des parents de la Vierge Marie.


mardi 8 septembre

Les éléments entourants la conception de Marie

- L’apocryphe de saint Jacques aurait été rédigée probablement vers 150 à Alexandrie. il est une réponse, en partie érudite, en partie populaire, aux calomnies sur Jésus et Marie.

- Comme pour les grands personnages bibliques, le Protévangile de Jacques présente l’avènement de la Mère du Seigneur dans un contexte solennel et sacré :

- La naissance de Marie est attendue, invoquée, depuis longtemps ;

- Marie n’est pas engendrée par la passion, mais par miracle ;

- Ses parents, riches, de la tribu sacerdotale, sont généreux, éprouvés, contredits, et pleins de confiance en Dieu : ils ont toutes les qualités pour être visités par Dieu ;

- L’annonce de Marie est construite sur le type de l’annonce de Jésus (I-IV).

source : marie de Nazareth


mercredi 9 septembre

Le récit intégrale de l’évangile apocryphe :

- « 1. Joachim fut fort affligé et ne se montra pas à sa femme, mais il se rendit au désert, y planta sa tente et jeûna quarante jours et quarante nuits, disant en soi-même : "Je ne descendrai ni pour manger ni pour boire, jusqu’à ce que le Seigneur mon Dieu m’ait visité ; la prière me sera nourriture et boisson." [...]

- 2. Et Anne fut fort affligée, et elle ôta ses habits de deuil, se lava la tête et mis ses habits de mariée. [...] elle invoqua le Maître, disant : "Dieu de mes pères, bénis-moi et exauce ma prière, ainsi que tu as béni notre mère Sara et que tu lui as donné Isaac pour fils." [...]

- 4. Et voici qu’un ange du Seigneur se tint devant elle, disant : "Anne, Anne, le Seigneur Dieu a exaucé ta prière. Tu concevras et tu enfanteras, et on parlera de ta postérité dans le monde entier".

- Et Anne dit : "Aussi vrai que vit le Seigneur Dieu, si j’enfante soit un garçon soit une fille, je l’amènerai en offrande au Seigneur mon Dieu, et il sera à son service tous les jours de sa vie."

- Et voici qu’arrivèrent deux messagers, lui disant : "Voici que Joachim, ton mari, arrive avec ses troupeaux".

- En effet, un ange du Seigneur était descendu vers Joachim, disant : "Joachim, Joachim, le Seigneur Dieu a exaucé ta prière. Descends d’ici. Voici que ta femme Anne a conçu* en son sein". »[1]

source : marie de Nazareth


jeudi 10 septembre

La conception de Marie fêtée dans les liturgies le 8 septembre

- La liturgie d’Orient est orientée vers la contemplation de la naissance de Marie en qui le Christ viendra, lui qui unit en sa personne la nature humaine et la nature divine.

- Anne et Joachim sont importants en tant qu’ils sont des justes et qu’ils ont fait "fleurir le rameau de Jessé", c’est-à-dire l’arbre généalogique, l’héritage humain qui fait de Marie la "fille de Sion".

- Les pères de l’Eglise (evêques) ont parlé avec beaucoup de respect des parents de Marie, longtemps stériles, ils se sont ouverts à la grâce de Dieu et au miracle.

-  La liturgie d’Occident est orientée vers Marie et vers Jésus, comme l’indique l’oraison du jour

- puis saint Bernard ajoute dans une homélie :

- « Il y n’a pas de doute que dans cette nécessaire conception, un esprit vivifiant et incandescent ait rempli chacun des deux parents d’un pouvoir singulier et que la protection et la visite d’anges saints ne manquât jamais. »[1]

[source : http://www.mariedenazareth.com/253.0.html?&L=0]


vendredi 11 septembre


La conception virginale de Marie par Theophane de Nicée † 1381

- Bien qu’Anne n’ait pas engendré la Mère de Dieu sans s’unir avec un homme,
(ceci en effet était seulement réservé depuis tous les siècles à la Theotokos), -
- Puisque son sein était stérile et infécond, et que donc sous cet aspect il était mort,

- Comment un sein mort aurait pu produire les oeuvres des vivants, sans la présence du divin Esprit, "qui donne la vie aux morts et appelle à l’existence les choses qui ne sont pas " ? (Rm 4, 17).

- C’est pourquoi, d’une femme stérile est née cette fille entièrement bonne, pour que sa venue à l’existence ne fût pas seulement l’œuvre de la nature, mais aussi de la synergie de l’Esprit Saint.




samedi 12 septembre

Le dogme de l’Immaculée Conception

- En 1854, Le dogme qui a été défini et proclamé par Pie IX dans la bulle "Ineffabilis Deus" commence par ces mots latins qui signifient "Dieu est ineffable".

- Le dogme catholique n’est pas d’abord un acte juridique de définition, c’est une contemplation émerveillée.

" Dieu, qui est ineffable, dont les voies sont la miséricorde et la vérité, dont la volonté est la toute-puissance même, dont la sagesse atteint d’une extrémité jusqu’à l’autre irrésistiblement et dispose avec douceur toutes choses...."

- "Nous déclarons que :

- La doctrine qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, dans le premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulières du Dieu tout-puissant,

- en vue des mérites de Jésus Christ, sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel,

- est une doctrine révélée de Dieu".


dimanche 13 septembre

la Dame révèle son nom à Bernadette à lourdes le jeudi 25 mars 1858

- Bernadette raconte : "Elle leva les yeux au ciel, joignant en signe de prière ses mains qui étaient tendues et ouvertes vers la terre, et me dit :

" Que soy era immaculada councepciou".

Bernadette part en courant et répète sans cesse, sur le chemin, des mots qu’elle ne comprend pas.

Ces mots troublent le brave curé.

Bernadette ignorait cette expression théologique qui désigne la Sainte Vierge. Quatre ans plus tôt, en 1854, le pape Pie IX en avait fait une vérité de la foi catholique .

Nous remercions chaleureusement le site de Marie de Nazareth dans lequel nous avons puisé bon nombre des informations sur Anne et Joachim.

source : marie de Nazareth

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine