Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Une-semaine-avec-Jean-XXIII
      Une semaine avec Jean XXIII

Une semaine avec Jean XXIII


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 28 avril 2014
  • réagir
  • 2 votes

lundi 28 avril
Très saint Père, Qui êtes-vous ?




- Je m’appelle Angelo Roncalli et je suis né le 25 novembre 1881 à Sotto-il-Monte, dans la province de Bergame.

- Nous étions une famille nombreuses, 13 enfants, et mes parents étaient métayers du comte Morlani .

- De 1892 à 1904, je suis allé au petit et grand séminaire de Bergame, puis à Rome.

- En 1895, j’ai commencé à tenir mon " Journal de l’âme ", dans lequel j’ai noté les points importants de ma vie personnelle et spirituelle et je l’ai tenu jusqu’à ma mort.

- Le 10 août 1904, J’ai été ordonné prêtre. De retour à Bergame, je devins le secrétaire de Mgr Radini qui fut mon guide spirituel.

- J’ai eu ensuite des ministères variées auprès des jeunes, des oeuvres pontificales missionnaires, des étudiants...

- Consacré évêque, je fus envoyé comme représentant du Pape en Bulgarie en 1927, et ensuite Nonce apostolique en Turquie avec des fonctions diplomatiques.

- En 1944, à ma grande surprise, je fus nommé Nonce apostolique à Paris , et je devins cardinal en janvier 1953 et peu de temps après Patriarche de Venise.

- En octobre 1958, me voici élu Pape et je pris le nom de Jean XXIII.

- Le 3 juin 1963, je suis retourné à Dieu.



mardi 29 avril
Les 6 grandes étapes de sa vie

- Devant une vie si riche et chargée d’évènements nombreux et exceptionnels, il est souhaitable de faire une présentation rapide des différents évènements :

- 1881-1924 :Sa jeunesse, sa formation au séminaire et ses premières années de prêtre à Bergame et à Rôme au cours desquelles il acquiert une grande expérience humaine et apostolique.

- Entre 1935 et 1944 : Sa vie d’évêque en qualité de délégué apostolique du Saint-Siège
en Bulgarie et en Grèce ; puis en 1934 Turquie. Il joue un rôle diplomatique important et discret avec de nombreux contacts auprès des autres religions. Il est d’une grande charité à l’égard de ceux qui souffrent.

- En 1944, sa nomination comme nonce apostolique à Paris : Voici ce qu’il en dit avec humour, car il était un diplomate de second rang : " D’autres devaient aller à ma place à Paris, mais quand les chevaux piétinent, c’est aux ânes de trotter" ! ....

- Sa nomination comme cardinal et Patriarche de Venise.

- 1958 : Son élection comme Pape

- En 5 années de pontificat, il écrivit 2 encycliques "Paix sur la terre" et " Pratique de la pénitence"

- Il convoqua le concile Vatican II en 1958, 4 mois après son élection à la surprise générale.

- Il est béatifié par Jean Paul II en 2000.



mercredi 30 avril
3 moments de la vie intérieure de Jean XXIII

Nous avons un document unique :" Le journal de l’âme" qui est le journal de bord spirituel du Pape ; nous pouvons ainsi connaître tout son cheminement intérieur. En voici 3 extraits, qui sont un peu longs mais qui sont tellement révélateurs de sa personnalité.

- RETRAITE DE PRÉPARATION AU SACERDOCE ; 1-10 août 1904

¤ Que ferai-je plus tard ? Serai-je un bon théologien...un simple pauvre prêtre ? Que m’importe tout cela ? Je dois n’être rien de tout cela, et en même temps plus que tout cela, dans le plan de Dieu. Mon Dieu est tout pour moi. Tout le reste, mes rêves de réussir, de faire belle figure aux yeux du monde, le bon Jésus n’oubliera pas de le faire partir en fumée.

¤ ...Il ne peut y avoir pour moi aucun projet dans lequel entre l’ambition

¤ Si je veux être vraiment un bon prêtre, je dois me dépouiller de tout, comme Jésus sur la croix, et juger ...des décisions de mes supérieurs à mon égard, avec un esprit de foi. De grâce, ne tolérons pas la critique en ce domaine. « Oh ! bienheureuse simplicité, bienheureuse simplicité ! ».

- PRÉPARATION A MA CONSÉCRATION ÉPISCOPALE :13-17 mars 1925

¤ Ce n’est pas moi qui ai cherché ou désiré ce nouveau ministère, mais le Seigneur m’a élu avec des signes si évidents de sa volonté...C’est donc à lui de couvrir mes misères et de combler mes insuffisances. Cela me réconforte et me donne tranquillité et assurance.

¤ Quelle épouvante pour moi, qui me sens et qui suis si misérable et imparfait en tant de choses ! Quelle raison de me garder toujours humble, humble, humble !

¤ RETRAITE AU VATICAN : 29 novembre – 5 décembre 1959

¤ . Maintenant plus que jamais je ne me reconnais qu’indigne et humble « serviteur de Dieu et serviteur des serviteurs de Dieu ».

¤ Le monde entier est ma famille. Cette vision, ce sentiment d’universalité, vivifieront avant tout ma prière de chaque jour, constante et ininterrompue : bréviaire, sainte messe, rosaire complet, visites fidèles à Jésus dans le tabernacle, multiples d’union avec Jésus, ami et confident.


jeudi 1er mai

Le Bienheureux Jean XXIII, Le père du concile Vatican II

¤ Pourquoi un concile ?

- Au cours d’une réunion où l’on se demandait à quoi servirait Vatican II, le pape se lève et ouvre tranquillement une fenêtre à deux battants et dit : " A faire rentrer un peu d’air frais dans notre Eglise."

- A des évèques se désolant que des avis s’opposent au sein du concile, Jean XXIII répondit :" Pensez-vous que je vous ai fait venir à Rome pour chanter le même psaume !"

- Quelques idées clés du but du concile :

- Transmission de la foi selon les exigences de notre époque

- Recourir à la miséricorde plutôt qu’à la sévérité

- Rapprochement avec des chrétiens non catholiques

- Rénovation de l’Eglise

- Ouverture au monde

11 Octobre 1962 – 8 Décembre 1965



vendredi 2 mai
Les fiorettis et l’humour de Jean IIXXX

- Lors d’une audience privée, quelques fidèles se pressent et Jean XXIII fait son entrée.
Une dame le voyant d’assez près s’exclame : " Ô mon Dieu, qu’il est gros !"
Le pape entend, se retourne vers la dame en souriant et lui dit : "Madame, le conclave n’a jamais été un concours de beauté !"


- Un jour, Jean XXIII rend visite à l’hôpital romain du Saint Esprit. Une religieuse se présente toute émue :
- "Très Saint Père, je suis la Supérieure du Saint Esprit."
- "Eh bien, vous avez de la chance, moi je ne suis que le vicaire du Christ"


- A l’anticlérical président Herriot, ministre et maire de Lyon, invoquant lors d’une réunion leur embonpoint commun :" ah, voyez-vous, nous ne sommes pas du même canton, mais nous travaillons pour le même arrondissement"




samedi 3 mai
Jean XXIII et l’ange gardien

- Chacun de nous a son ange gardien personnel avec lequel il peut converser de même qu’avec les anges gardiens des autres.

- L’ange gardien est un bon conseiller ; il intercède auprès de Dieu en notre faveur ; il nous aide dans nos besoins ; il nous préserve des dangers et des accidents. J’aimerais que vous sentiez toute la grandeur de cette assistance des anges.

- le Père des cieux, pour chacun de nous, durant notre voyage vers la patrie céleste, a chargé les saints anges de nous aider et de nous protéger avec sollicitude afin que nous puissions éviter les embûches, surmonter les passions, et, sous leur conduite, ne jamais abandonner la voie droite et sûre qui conduit au paradis.



dimanche 4 mai
HOMÉLIE DE JEAN-PAUL II
POUR LA BÉATIFICATION DE JEANXXIII

- Le Pape Jean a laissé dans le souvenir de tous l’image d’un visage souriant et de deux bras ouverts pour embrasser le monde entier.


- Combien de personnes ont été conquises par la simplicité de son âme, liée à une vaste expérience des hommes et des choses !


- Le souffle de nouveauté qu’il apporta ne concernait pas la doctrine, mais plutôt la façon de l’exposer ; sa façon de parler et d’agir possédait un style nouveau, l’attitude de sympathie avec laquelle il approchait les personnes communes et les puissants de la terre était nouvelle.


- Ce fut dans cet esprit qu’il lança le Concile oecuménique Vatican II, avec lequel il ouvrit une nouvelle page de l’histoire de l’Eglise : les chrétiens se sentirent appelés à annoncer l’Evangile avec un courage renouvelé et une plus grande attention aux "signes" des temps.


- Le Concile fut véritablement une intuition prophétique de ce Pontife âgé qui inaugura, au milieu de nombreuses difficultés, une saison d’espérance pour les chrétiens et pour l’humanité.

En savoir plus sur " le Journal de l’âme"

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.