Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Une-semaine-avec-Therese-de-Lisieux
      Avec Thérèse de Lisieux : Chanter la Miséricorde de Dieu

Avec Thérèse de Lisieux : Chanter la Miséricorde de Dieu

La plus grande sainte des temps modernes


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er décembre 2015
  • réagir
  • 1 vote


Une jeune fille toute simple à découvrir.

Un enseignement et un témoignage sur l’amour de Dieu

Un guide spirituel pour chacun de nous.

lundi

Thérèse : une vie courte et dense

- La vie de Thérèse a été courte :

- Née dans une famille très chrétienne, elle est la petite dernière de 8 enfants dont 3 meurent en bas âge.

- Ses parents Louis, horloger et Zélie Martin responsable d’une petite entreprise de fabrication de dentelles.

- Entrée au carmel de Lisieux à 15 ans après de nombreuses péripéties,

- Elle meurt à 24 ans en 1897, après 9 années de vie religieuse.

- Thérèse est béatifiée en 1923,

- Canonisée en 1925,

- Patronne des missions en 1927

- Docteur de l’Eglise en 1999

Un ouragan de gloire pour cette toute jeune fille, carmélite cachée au carmel pendant 9 années !

(Elle s’est fait un chignon pour paraître plus agée lors des a visite à son évèque pour obtenir l’autorisation de rentrer au carmel à 15 ans)



mardi

L’éclosion de sa vocation

- Plusieurs événements importants ont petit à petit éveillé, puis fait éclore sa vocation. ·

- >>>> La nuit de Noël 1886, elle a treize ans, Jésus la guérit de sa grande sensibilité ; Voici, son témoignage :

" En cette nuit, Jésus me rendit forte et courageuse ...

En un instant l’ ouvrage que je n’ avais pu faire en 10 ans, Jésus le fit, se contentant de ma bonne volonté ...

Il fit de moi un pêcheur d’âmes ; je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs ; Je sentis en un mot la charité entrer dans mon coeur"

- >>>> Puis, la conversion de Pranzini, un assassin repenti ; Thérèse a beaucoup prié pour lui.

- >>> Enfin, lors d’un pèlerinage en Italie, avec des prêtres, elle écrit :

" J’ai compris ma vocation : Sauver les âmes et surtout prier pour les prêtres"



mercredi

Thérèse religieuse au carmel

- elle s’appelait Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, par amour de Jésus, se révélant aux petits et par amour de Jésus crucifié pour nous,

- Elle était humble et forte, avec du caractère, alors que le style imagé de ses écrits et les peintures romantiques donnent une fausse impression doucereuse de sa personnalité.

- Il n’ en est rien : Thérèse était une battante

- Que fait-elle au Carmel ?

- Des travaux simples : le ménage, la lessive, adjointe à l’infirmerie et à la porterie. Elle écrit des poèmes et des pièces de théâtre pour distraire la communauté ;

- Elle occupe les fonctions de maîtresse des novices et raconte l’histoire de sa vie dans les manuscrits autobiographiques par obéissance.



jeudi

Thérèse fait redécouvrir l’amour de Dieu pour chacun de nous


- Thérèse Martin : elle n’a rien fait dans sa vie ! Pourquoi l’Eglise la-t-elle reconnue et donnée une telle place ?

- C’est très simple : Thérèse a fait une révolution silencieuse et cachée.
Elle a fait redécouvrir à ses contemporains et à chacun d’entre nous, marqués encore par le Jansénisme, l’amour de Dieu.

- Avant, c’était la loi de la crainte ;
Depuis Thérèse, c’est la loi de l’Amour, vécue dans son cœur et dans ses actes

- Le Père Marie Eugène de l’Enfant Jésus, le jour de la béatification de Thérèse, le 23 avril 1923, dit :

- " Je crois que c’ est le plus beau jour de ma vie. La mission de Thérèse est une effusion de l’Amour divin dans les âmes. La béatification marque l’authenticité divine de cette mission Nous voici maintenant officiellement encouragés à marcher dans cette voie, à croire nous aussi à l’amour divin "

- Ces propos du Père Eugène sont de nouveau confirmés par le doctorat de Thérèse en 1997 :

- Sa doctrine est juste et imitable par tous




vendredi

3 attitudes spirituelles fondamentales chez Thérèse  :

1- Aimer sa pauvreté en restant petit

Thérèse a fait une trouvaille géniale : La petite voie de l’enfance spirituelle

- C’est l’esprit de l’évangile : Laisser venir à moi les petits enfants . Quiconque se fera comme un petit enfant sera le plus grand.

- Pour vivre cette enfance spirituelle, rester petit :

- Reconnaître mon néant, ma pauvreté, ma faiblesse, mon péché.

- Attendre tout du Bon Dieu comme un enfant attend tout de son Père .

- M’abandonner dans la confiance à l’amour de Jésus. Ne m’ inquiéter de rien.

- Etre moi-même en toute vérité devant le Seigneur sans aucun masque ; il n’y a que devant Lui que je peux être VRAI. Alors, Dieu poura me remplir de son amour ;

- Voilà la nouveauté de l’enfance spirituelle : Être en vérité, totalement.



samedi

2 - Thérèse croit à la miséricorde de Dieu- Elle raconte l’histoire du lapin blanc,

- Un roi, qui était parti à la chasse, poursuivait un lapin blanc, que ses chiens allaient bientôt attraper ; Soudain, le lapin se sentant perdu, rebroussa chemin rapidement, et sauta dans les bras du chasseur ;

- Celui-ci touché par tant de confiance, ne voulut plus se séparer du lapin, se réservant le soin de le nourrir.

- Et, Thérèse ajoute : "Ainsi, le Bon Dieu fera-t-il avec nous, si poursuivis par la Justice, figurée par les chiens, nous cherchons refuge dans les bras de notre Juge"

- C’est une vraie parabole : car ceux sont les chiens, c’est-à-dire la justice qui me courent après et j’ai peur du jugement de Dieu ; et Thérèse m’invite à devenir le lapin blanc en cherchant refuge dans les bras du Seigneur ;



dimanche

3 - Thérèse pratique la charité par de petits actes d’amour

- Thérèse s’interroge : Jésus, comment faire pour te prouver mon amour ?

Thérèse va rendre amour pour amour, en pratiquant le charité et en annonçant Jésus par tous les moyens à sa disposition :

- Laissons parler Thérèse

- " Oui, je le sens lorsque je suis charitable, c’est Jésus seul qui agit en moi. Plus je suis unie à Lui, plus j’aime mes sœurs "

- "Oui Jésus voilà comment se consumera ma vie...

- Je n’ai d’autre moyen de te prouver mon amour, que de ne laisser échapper aucun sacrifice, aucun regard, aucune parole, de profiter de toutes les plus petites choses et de les faire par amour"

- Un jour, je la voyais très fatiguée de se promener dans le jardin, elle me dit : « je marche, pour un missionnaire. Je pense que là-bas, bien loin, l’un d’eux est épuisé par ses courses apostoliques et pour diminuer ses fatigues j’offre les miennes au bon Dieu »

- Quel mystère, par notre charité pratiquée dans l’ombre et par nos petits actes, nous convertissions au loin des âmes et nous aidons les missionnaires. Vous voyez, c’est tout simple et universel.

- Thérèse, C’est « l’école des nuls » pour pratiquer la charité :

- Je fais des actes minuscules : ramasser un trombone, manger une tartine sans confiture le matin, sourire à mon voisin, ranger mes affaires, ….

- Je les offre à Jésus pour une intention précise ou gratuitement

Alors, Ces actes prennent une valeur infinie et convertissent les âmes des pécheurs et redonnent force et courage aux missionnaires.

Cette charité là, elle est à ma portée !

Pour lire : la conclusion et les points de repères de Thérèse

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine