Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Une-semaine-avec-les-Peres-du
      Une semaine avec les Pères du Synode

Une semaine avec les Pères du Synode

Sur la nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi .

Evangéliser : une mission enracinée dans le coeur de l’Eglise


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 21 octobre 2012
  • réagir




Notre objectif cette semaine : Réfléchir ensemble sur cet appel de l’Eglise et du Christ à évangéliser et prier l’Esprit-Saint.

lundi 15 octobre

le défi de la nouvelle évangélisation peut-il être relevé ?

- C’est la vraie question de ce synode devant toutes les difficultés rencontrées par les chrétiens et l’Eglise en 2012

- Le problême n’est pas nouveau car tout au long de l’histoire, la Chrétienté a su créer du neuf dans toutes les pays et les civilisations du monde entier.

- JP raconte cette épopée de l’évangélisation dans "Entrez dans l’espérance"

- Il prend appui sur la parole de Dieu avec une force et une foi inébranlable : " " Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création."marc : 16, 9-15" et " Malheur à moi si je n’annonçait pas l’évangile" 1 Co 9-16

- Il rappele aussi que L’Eglise est de par sa nature missionnaire Vatican II Ad gentes 2

- Alors, enraciné dans la foi de JPII et la tradition de l’Eglise, suivons le déroulement du synode.



mardi 16 octobre

Le synode du 8 au 28 octobre : un évènement grave

- Benoît XVI a ouvert le synode pour la nouvelle évangélisation, en présence de 400 participants, dont 262 pères synodaux, venus des cinq continents.

- Parmi eux, 182 élus, 3 désignés par les Églises orientales catholiques, 40 nommés par le pape et 37 présents au titre de leur fonction.

- En plus, 45 experts et 49 auditeurs, hommes et femmes. les « délégués fraternels » des 15 Églises et communautés ecclésiales et 3 « invités spéciaux » dont frère Aloïs, prieur de Taizé (France).

- Le Saint-Père a demandé une « effusion spéciale de l’Esprit Saint » sur tous les catholiques.

- Une invitation qui rappelle la prière de Jean XXIII pour « une nouvelle pentecôte » à la veille du concile Vatican II.

- Benoit XVI a défini la nouvelle évangélisation comme devant être « orientée principalement vers les personnes qui, tout en étant baptisées, se sont éloignées de l’Église, et vivent sans se référer à la pratique chrétienne ».

- Les objectifs de ce synode : Favoriser chez ces personnes :

¤ Une nouvelle rencontre avec le Seigneur, qui seul remplit l’existence de sens profond et de paix ;

¤ La redécouverte de la foi, source de grâce qui apporte la joie et l’espérance dans la vie personnelle, familiale et sociale ».



mercredi 17 octobre

L’évangélisation commence par moi-même

- La nouvelle évangélisation  : L’évangélisation : c’est l’Eglise qui annonce la Parole de Dieu à notre monde, nouvelle car le contexte a beaucoup évolué ;

- L’évangélisation commence par nous-mêmes ; c’est un processus par lequel on essaie de devenir chacun un peu plus chrétien.

- L’Eglise éssaie d’être un peu plus rayonnante du mystère du salut qui l’habite et qu’elle a la charge d’annoncer.

- Donc, il ya une évangélisation ad intra et ad extra.

- Aussi, c’est à partir du moment où des communautés sont vivantes et rayonnantes , où des personnes sont saisies par le Christ que l’évangélisation pour se réaliser......Ensuite, cela passe par des méthodes...

- Mais, Le premier sujet de l’évangélisation, c’est moi-même.

- Pour écouter l’interview de Mgr Rey


jeudi 18 octobre

Les trois lois de la fécondité pastorale par le cardinal Rylko,
Président du conseil pontifical pour les laïcs

En préambule Réaffirmer que :

- Dieu est l’épicentre de la vie des chrétiens.

- L’évangélisation est avant tout une question d’ “être”, à savoir d’être des chrétiens vrais et authentiques ». 
plutôt qu’une question de “savoir-faire”

En l’An 2000, le cardinal Ratzinger a indiqué “trois lois de la nouvelle évangélisation” formulées « pour les catéchistes et les enseignants de religion ».

1- La loi de l’expropriation

¤ C’est parler au nom de l’Eglise en ayant la conscience claire d’appartenir au Christ et à Son Corps (l’Église !) et non pas parler en son nom propre.

¤ C’est garder à l’esprit qu’ “évangéliser est une façon de vivre”, et non pas simplement "une façon de parler"

2 - La loi du grain de moutarde

¤ C’est avoir le courage d’évangéliser avec patience et persévérance, sans exiger d’obtenir des résultats immédiats,

¤ c’est se rappeler que la loi des grands nombres n’est pas la loi de l’Évangile ».

3 - La loi du grain de blé

¤ C’est se redire que pour donner, la vie doit mourir et accepter la logique de la croix.

| " Dans ces lois est renfermé le secret le plus profond de l’efficacité de l’engagement évangélisateur de l’Église en tout temps ».

- Pour écouter l’intégralité de l’intervention du Cardinal Rylko


vendredi 19 octobre

Homélie de BenoitXVI pour l’ouverture de l’année de la foi

- La chose la plus importante, surtout pour l’ anniversaire du concile Vatican II)est de raviver dans toute l’Église cette tension positive, ce désir d’annoncer à nouveau le Christ à l’homme contemporain.

- Les dernières décennies ont connu une « désertification » spirituelle. Ce que pouvait signifier une vie, un monde sans Dieu, au temps du Concile, on pouvait déjà le percevoir ...

- mais aujourd’hui nous le voyons malheureusement tous les jours autour de nous. C’est le vide qui s’est propagé. Mais c’est justement à partir de l’expérience de ce désert, de ce vide, que nous pouvons découvrir de nouveau la joie de croire, son importance vitale pour nous, les hommes et les femmes.

- La foi vécue ouvre le cœur à la Grâce de Dieu qui libère du pessimisme. Aujourd’hui plus que jamais évangéliser signifie rendre témoignage d’une vie nouvelle, transformée par Dieu, et ainsi indiquer le chemin.

- Voici alors la façon dont nous pouvons penser cette Année de la foi :

- Un pèlerinage dans les déserts du monde contemporain, au cours duquel il nous faut emporter seulement ce qui est essentiel : ni bâton, ni sac....

- Mais l’Évangile et la foi de l’Église dont les documents du Concile Vatican II sont l’expression lumineuse, comme l’est également le Catéchisme de l’Église catholique.

Pour lire l’homélie en entier




samedi 20 octobre

Evangélisation évoquée : celle de l’enfant dans le sein de sa mère.

- Mgr Joseph Edward Kurtz, archevêque de Louisville, vice-président de la Conférence épiscopale des Etats-Unis, est intervenu lors du synode, le 9 octobre 2012 .

- Il a centré son intervention sur le texte de “La Bénédiction des enfants dans le sein maternel”, approuvé le 8 décembre 2011 par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, à l’usage des États-Unis d’Amérique.

- Pour l’archevêque, il s’agit d’un « moment pastoral de première évangélisation de l’enfant » et de « nouvelle évangélisation de la famille ».

- « En étendant chaleureusement l’amour du Christ aux familles alors qu’elles se préparent à la naissance de leur enfant, ce geste sacré est à la fois une manière positive et emplie d’espoir pour annoncer à la société le grand don de la vie humaine », a-t-il expliqué.

- C’est aussi « une invitation généreuse aux parents afin qu’ils fassent leurs premiers pas vers le baptême de leur enfant, une fois que ce dernier aura vu le jour », a-t-il ajouté

Voir les interventions sur Zenit

En complèment de cette intervention, je souhaite témoigner que nous avons fait avec le diocèse de Paris plusieures interventions à la maternité de Bon Secours à Paris sur "La préparation spirituelle à la naissance ". C’est un moment privilégié dans la vie de couples qui attend un enfant. Aussi, l’accueil de la foi et de l’amour de Dieu est beaucoup plus facile ;



dimanche 21 octobre

La foi est comme une partie de football


Audition du directeur M. José Prado Flores des Écoles d’évangélisation Saint-Andréau Mexique

- Il compare la pédagogie de la foi à une « partie de football qui se joue en deux temps » : « la première mi-temps, la première Annonce. La seconde : la catéchèse et la théologie ».

- « les évangélisateurs jouent la première mi-temps, les catéchistes et les maîtres la seconde ».

- Il soulève un problème : la première mi-temps est aujourd’hui omise.

- En effet, selon lui, « la première Annonce joyeuse » a été abandonnée il y a cinq siècles. Aujourd’hui, seule reste la seconde mi-temps, c’est-à-dire « les sacrements, les dogmes et les catéchismes ».

- Certes, ce second temps est bon, mais seulement « si il arrive après la Première Annonce », « pas avant, et surtout pas à sa place », insiste-t-il.

- En ce sens, commente-t-il, « le problème n’est pas que l’Église catholique n’évangélise pas mais que ce soient des “non évangélisés” qui évangélisent », c’est-à-dire que certains évangélisateurs n’ont pas encore « d’expérience personnelle de l’amour de Dieu ».

- Rappelant que « Joseph et Marie perdirent Jésus à Jérusalem », M. Prado Flores fait remarquer que « quelque chose de semblable pourrait arriver aujourd’hui dans la pérégrination de notre Église ».

- Ainsi, dans l’évangélisation, « certains ont perdu la Parole, et préfèrent les schémas pleins de sagesse humaine », dénonce-t-il, invitant à s’interroger :

- Considérons-nous vraiment tout comme perte et déchets, face à “la connaissance de Jésus Ressuscité ?”(Ph 3,7-8).

- Faisons-nous transparaître la joie de qui a trouvé un trésor caché ? (Mt 13,44)...

- Pourquoi est-il si difficile de trouver Jésus vivant et ressuscité dans tant d’actes de dévotion ?

- Si Jésus ressuscité n’apparaît pas à tout le peuple “mais seulement aux témoins” qui vont annoncer l’Évangile (Ac 10,40-42), pouvons-nous dire que nous avons eu une rencontre personnelle avec Jésus vivant, qui nous identifie comme des témoins ?

« Paul a échoué à l’Aéropage car il a parlé de la Résurection mais non de Jésus ressuscité, alors que Pierre a obtenu une abondante pêche à Jérusalem car Κατενύγησαν τη καρδίᾳ, “il a blessé le coeur” avec l’épée de l’Esprit », conclut-il.

ROME, mercredi 17 octobre 2012 Anne Kurian
(ZENIT.org)

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.