Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/Une-semaine-avec-saint-Thomas
      Une semaine avec saint Thomas

Une semaine avec saint Thomas

Pour faire grandir notre foi


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 1er juillet 2011
  • réagir




lundi 2 juillet

Thomas : Un homme à la foi fragile

- Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

- Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »

- Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »

- Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

- Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. Jean 20,29

Cette semaine, nous allons méditer sur le contenu de notre foi que nous proclamons dans la CREDO chaque dimanche.

D’où vient ce Crédo ?, que contient-il ? quelle est son histoire ?quelle est l’origne de notre foi ?


mardi 3 juillet

Le concile de Nicée du 20 mai-25 juillet 325 après JC

- Au cours de la longue histoire de l’Eglise, la foi en Dieu unique et composé de 3 personnes Père, Fils et Esprit-Saint a rencontré des difficultés importantes avec de nombreuses idéologies païennes, déviations et hérésies.

- L’Eglise a éclairé les hommes par 21 conciles, 8 dans le premier millénaire et 13 dans le second.

- Le Concile de Nicée mérite une attention particulière parce qu’il a été le premier concile dit oecuménique ou universel, c’est à dire ouvert aux patriarches ou évêques d’Antioche, de Jérusalem, d’Alexandrie et de Constantinople, ainsi qu’aux évêques du monde entier : Une réunion fraternelle des Eglises d’Orient et l’Occident.

- Pour des raisons politiques et religieuses, l’empereur Constantin, -l’empereur étant vénéré comme un Dieu dans l’empire romain- décida de convoquer un Concile. réunissant l’intelligentia religieuse du bassin méditerrannéen.

- La question principale portaits sur l’Arianisme, une doctrine semant la discorde

Pour en savoir + sur le concile de Nicée



mercredi 4 juillet

L’Arianisme : doctrine propagée par un prêtre d’Alexandrie, Arius-

- Le concile de Nicée est convoqué par Constantin en raison des troubles que pourraient engendrer les divisions au sein de l’Eglise d’Orient.

- Celle-ci est en effet déchirée, en Egypte surtout, à cause de l’arianisme, doctrine propagée par un prêtre d’Alexandrie, Arius.

- Celui-ci résout la difficile question de l’unicité de Dieu et de sa compatibilité avec le Fils en proclamant que le Père est de nature supérieure au Fils, parce que le Père n’est pas engendré alors que le Fils, selon Arius, est créé.

- Le Père et le Fils ne sont pas de la même substance d’après cette conception.

- Jésus n’est donc pas Dieu, puisque, toujours selon Arius, seul le Père est de nature ou de substance divine. Arius vénère certes le Christ, mais en tant que créature suprême.

- De plus, en niant la divinité du Christ, Arius se trouva nier l’Incarnation.


jeudi 5 juillet

Le déroulement du concile

- Les Pères vinrent à Nicée au nombre de 220 environ.

- Les débats conciliaires se déroulent dans la grande salle du palais impérial, sous la présidence d’honneur de l’Empereur Constantin, le pape Sylvestre 1er, déjà âgé, étant représenté par Ossius de Cordoue et deux légats.

- "La fine fleur de Dieu" est cependant là. On peut voir des martyrs célèbres : Potamon d’Héraclès et Paphnuce de Thébaïde, qui ont un œil en moins, ou Paul de Néocésarée, aux mains mutilées par le fer rouge !

- Arius défend sa doctrine, soutenu par ses partisans, surtout par Eusèbe de Nicomédie.

- Mais, le parti orthodoxe, dirigé par Marcel d’Ancyre, Eustathe d’Antioche et le diacre Athanase d’Alexandrie, futur évêque d’Alexandrie, défend ses positions ardemment.



vendredi 6 juillet

Les décisions importantes du concile de Nicée

- A l’issu des débats, les thèses d’Arius sont condamnées.

- On proclame que le Fils est consubstantiel au Père, c’est à dire qu’ils sont de même substance ou nature. (Le Christ n’est donc pas une espèce de ’super créature’ ou bien encore une divinité à la mode païenne, ce que tend à en faire l’arianisme.)

- Au contraire, il est le Verbe qui s’est fait chair, Dieu ayant pris la forme corporelle d’un homme pour donner le Rédemption, le pardon des péchés.

- Il est venu sauver les hommes du péché originel commis par Adam et Eve.

- Le Christ est donc à la fois de nature humaine et divine.

- Ainsi sont affirmées l’unité et la consubstantialité des trois Personnes de la Sainte Trinité : Père, Fils et Saint-Esprit.



samedi 7 juillet

La naissance du CREDO

- En guise de texte synthétisant la pensée du concile, les Pères se rallient au Symbole de foi de l’Eglise de Césarée.

La majorité des évêques jugea utile de le préciser et de le clarifier pour repousser plus explicitement les erreurs d’Arius. C’est ainsi que le Symbole de Nicée vit le jour.

- Ce symbole est encore en usage de nos jours dans la liturgie catholique. Parfois, on l’appelle le grand credo par opposition au credo connu sous le nom de Symbole des Apôtres.

- La très grande majorité des évêques présents à Nicée adhère aux décisions du concile (seuls dix-sept des Pères conciliaires sur la totalité étaient favorables à Arius).

- Au final, seul Arius et deux autres évêques refusent de donner leur approbation à la formule de foi de Nicée.

- Ils sont exilés. La question de l’arianisme semble réglée. Mais, l’arianisme devait continuer de déchirer l’Empire pendant encore bien des années.

- On peut même parler de résurgence de l’arianisme en ce début de XXIème siècle avec la propagation de la doctrine prêchée par les Témoins de Jéhovah. Cette doctrine n’est vraiment pas loin de celle d’Arius en ce qui concerne la personne du Christ.



Pour en savoir + sur le concile de Nicée


dimanche 8 juillet

Le Credo de Nicée-Constantinople

- "Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,

créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,

- Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu,

né du Père avant tous les siècles :

- Il est Dieu, né de Dieu, lumière, né de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu

- Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par lui tout a été fait.


- Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ;

- Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie,
et s’est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,

Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour,

conformément aux Ecritures,

et il monta au ciel ;

il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire,

pour juger les vivants et les morts

et son règne n’aura pas de fin.

Je crois en l’Esprit Saint,

qui est Seigneur et qui donne la vie ;

il procède du Père et du Fils.

Avec le Père et le Fils,

il reçoit même adoration et même gloire ;

il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen"

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.