Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/saint-Benoit

saint Benoit

Patron de l’Europe


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 10 juillet 2014
  • réagir
  • 1 vote


Un homme et un message, à découvrir.

Un enseignement riche pour notre époque

Un guide spirituel pour chacun de nous.

lundi

Benoit : Quelques repères dans sa vie

- Né 490 en Italie, étudiant à Rome, la vie de plaisirs menées par les étudiants lui déplait profondemment.

- Avant la fin de ses études, Benoît quitta Rome et se retira dans la solitude des montagnes à l’est de Rome.
Après un premier séjour dans une « communauté religieuse » de moines, il devint ermite à Subiaco.

- Il y vécut pendant trois ans seul dans une grotte, dans la solitude avec Dieu. et la réflexion.

- Puis, son âme une fois pacifiée Benoit fut en mesure de contrôler pleinement les pulsions de son « moi » pour être un bâtisseur de paix autour de lui.

- Il s’établit en 534 au mont Cassin et y fonde un monastère et rédigera la "règle monastique dite de Saint Benoit" jusqu’à sa mort en 547.

- Cette règle décrit la vie spirituelle et matérielle des moines ainsi que l’organisation du monastère en faisant preuve d’une grande compréhension de la psychologie humaine.

- Le monastère du mont Cassin sera détruit par les Lombards à la fin du VIe, et la dépouille de Saint Benoit sera retrouvée dans les ruines au VIIe avant d’être transférée à l’abbaye de Fleury-sur-Loire.



mardi

La rêgle de saint Benoit

- En introduisant une règle monastique équilibrée, fondée sur la réhabilitation du travail manuel et de la prière, Saint Benoît a ouvert la voie à un monde nouveau :

- Le pape Grégoire le Grand (590-604) s’emploiera à diffuser cette règle, ce qui contribuera au développement des abbayes bénédictines dans toute l’Europe durant les VII et VIIIe,

- Charlemagne va largement promouvoir cette règle dans le but de pacifier et d’unifier son territoire. En 817, son fils Louis le Pieux imposera à tous les monastères d’occident de la respecter.

- Cette action intervient dans une période où les guerres entre barbares ont supplanté la paix romaine . Il s’agit du legs spirituel le plus important que la période mérovingienne laissera aux siècles suivants.

- Le nom de "Benoit" donnera naissance à l’ordre des "bénédictins" ; il peut à juste titre être considéré comme le père du monachisme occidental.

- Actuellement, la confédération bénédictine comptent 8694 moines en 1995 et 16 000 moniales réparties dans 840 abbayes et autres monastères féminins.

- Saint Benoît a été proclamé en 1964 père de l’Europe et saint patron de la Chrétienté occidentale par le Pape Paul VI

Pour en savoir + sur saint Benoit

mercredi

Saint Benoit : fondateur du monachisme occidental et père de l’Europe

- « L’homme de Dieu qui brilla sur cette terre par de si nombreux miracles, ne brilla pas moins par l’éloquence avec laquelle il sut exposer sa doctrine »

- Telles sont les paroles que le Pape Saint Grégoire le Grand
écrivit en l’an 592 sur saint Benoit ;

- Le saint moine était mort à peine 50 ans auparavant et il était encore vivant dans la mémoire des personnes et en particulier dans l’Ordre religieux florissant qu’il avait fondé

- Saint Benoît , par sa vie et par son œuvre, a exercé une influence fondamentale sur le développement de la civilisation et de la culture européenne.

- De fait, son oeuvre et sa Règle, se révélèrent détentrices d’un authentique ferment spirituel qui transforma le visage de l’Europe au cours des siècles, suscitant une nouvelle unité spirituelle et culturelle, celle de la foi chrétienne partagée par les peuples du continent.

- C’est précisément ainsi qu’est née la réalité que nous appelons « Europe ».



jeudi

Saint Benoit : sa vie interieure personnelle



- Le Pape Grégoire nous montre que la vie de Saint Benoît était plongée dans une atmosphère de prière, fondement central de son existence.

- Sans la prière, l’expérience de Dieu n’existe pas. Mais la spiritualité de Benoît n’était pas une intériorité en dehors de la réalité. Dans la tourmente et la confusion de son temps, il vivait sous le regard de Dieu et ne perdit ainsi jamais de vue les devoirs de la vie quotidienne et l’homme avec ses besoins concrets.

- Il souligne que la prière est en premier lieu un acte d’écoute qui doit ensuite se traduire par l’action concrète. « Le Seigneur attend que nous répondions chaque jour par les faits à ses saints enseignements ».

- Ainsi, la vie du moine devient une symbiose féconde entre action et contemplation « afin que Dieu soit glorifié en tout » .

- En opposition avec une réalisation personnelle facile et égocentrique, l’engagement premier et incontournable du disciple de Saint Benoît est la recherche sincère de Dieu sur la voie tracée par le Christ humble et obéissant , ne devant rien placer avant l’amour pour celui-ci

C’est précisément ainsi, au service de l’autre, que Benoit devient un homme du service et de la paix. Dans l’exercice de l’obéissance mise en acte avec une foi animée par l’amour.


vendredi

Saint Benoit : une vision prophétique pour l’Europe

- La Règle de saint Benoît offre des indications utiles non seulement aux moines, mais également à tous ceux qui cherchent un guide sur leur chemin vers Dieu.

- En raison de sa mesure, de son humanité et de son discernement sobre entre ce qui est essentiel et secondaire dans la vie spirituelle, elle a pu conserver sa force illuminatrice jusqu’à aujourd’hui.

- Paul VI, en proclamant Benoît Patron de l’Europe voulut reconnaître l’œuvre merveilleuse accomplie par le saint à travers la Règle pour la formation de la civilisation et de la culture européenne.

- Aujourd’hui, l’Europe blessée par deux guerres mondiales et après l’effondrement des grandes idéologies qui se sont révélées de tragiques utopies - est à la recherche de sa propre identité.

- Pour créer une unité nouvelle et durable, les instruments politiques, économiques et juridiques sont assurément importants, mais il faut également susciter un renouveau éthique et spirituel qui puise aux racines chrétiennes du continent, autrement on ne peut pas reconstruire l’Europe.

- Sans cette sève qui le fait vivre, l’homme risque de succomber à la vieille tentation de vouloir se racheter tout seul - une utopie qui, comme l’a souligné le pape Jean Paul II, a produit, de diverses manières dans l’Europe du 20ème siècle, "un retour en arrière sans précédent dans l’histoire tourmentée de l’humanité"

- En recherchant le véritable progrès, écoutons encore aujourd’hui la Règle de Saint Benoît comme une lumière pour notre chemin. Le grand moine demeure un véritable maître à l’école de qui nous pouvons apprendre l’art de vivre l’humanisme véritable.

Pour lire l’instruction de Benoit 16


samedi

Saint Benoit : des points de repère simples pour notre vie spirituelle quotidienne

- L’objectif de cette règle, claire et mesurée, est de parvenir à la sainteté en laissant la "grâce de Dieu agir progressivement en soi" :

- Respect du silence pour laisser parler Dieu = Nous ménager chaque jour un moment de Silence

- Obéissance au supérieur = Faire un petit acte d’obeissance chaque jour, par exemple respecter la limitation de vitesse..., ne pas fumer dans les lieux interdits...

- Humilité, pauvreté et charité = No comment, à chacun de trouver-

- Pour nous résumer, Benoit répartit la vie quotidienne des moines en 3 pôles :

¤ La prière

¤ Les lectures sacrées

¤ Le travail manuel

A nous de trouver un juste équilibre entre ORA et LABORA = La priere et le travail ;

C’est pourquoi, Oraweb vous propose :

- Un lieu de prière chaque jour : 10 à 15 minutes

- La lecture des textes de le liturgie

- Un moment sacré réservé à Dieu


dimanche

La règle de saint Benoit : toujours d’actualité en 2012

Un livre passionnant à découvrir



Découvrir son monastère intérieur
conseils spirituels pour la vie quotidienne

http://www.telegraph.co.uk/culture/tvandradio/bbc/8067353/Can-staying-silent-lead-you-to-God.html

Biographie :

- Figure de l’émission de télé-réalité « The Monastery » sur la BBC, le père Christopher Jamison, de l’abbaye de Worth, présente les applications de la vie monastique et des enseignements de saint Benoît à nos vies modernes souvent chaotiques.
- Saint Benoît écrivit sa règle monastique il y a quinze siècles.

- Cette règle guide encore de nombreuses personnes de nos jours, et elle est à l’origine des monastères bénédictins et des couvents du XXIe siècle.

- L’auteur suggère des manières d’appliquer cette sagesse en dehors du monastère. Il s’adresse avant tout à ceux qui ne sont pas sûrs de ce en quoi ils croient mais sont à la recherche d’un espace de spiritualité et de paix.

- Un ouvrage original qui est déjà un véritable succès outre-Manche. Christopher Jamison est le père abbé de l’abbaye de Worth, un monastère bénédictin installé dans le Sussex, en Angleterre.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine