Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Une enfance heureuse et douloureuse transformée par l’Esprit-Saint

Thérèse pourrait être une sœur de communauté, une amie d’enfance. Une vie courte et dense : 1873-1897 : 24 ans : 15 ans dans sa famille et 9 ans au carmel de Lisieux.

Thérèse est la 9ème enfant de Louis et Zélie Martin. 4 enfants sont décédés en bas âge. Une petite enfance heureuse au milieu des 4 sœurs : Marie, sa marraine ; Pauline qui deviendra sa 2ème maman au décès de Mme Martin ; Léonie l’enfant difficile ( son procès de canonisation est ouvert depuis 2015) et Céline, sa compagne de tous les jours.

Mais, une succession d’évènements douloureux vont perturber son équilibre affectif :

  • Thérèse a 4 ans ½ quand sa maman meurt, la famille déménage à Lisieux.
  • à 9 ans : sa sœur Pauline rentre au carmel ; Thérèse tombe malade
  • à 10 ans : Elle est guérie par « La Vierge du sourire »
  • Elle a ensuite une période plus paisible
  • A 11 ans le jour de sa première communion, elle confie :

    Ah, qu’il fut doux le premier baiser de Jésus à mon âme. 

  • Puis vient une crise de scrupules
  • Quand elle a 13 ans Marie rentre au Carmel et Léonie chez les Clarisses : encore un nouveau coup dur
  • Thérèse a été profondément marquée par toutes ces épreuves qui ont altéré son équilibre affectif. Elle le dit elle-même : En effet,Elle pleurait pour un rien et quand elle avait fini de pleurer, elle pleurait d’avoir pleuré.

« J’étais vraiment insupportable par ma trop grande sensibilité… »

Trois évènements successifs vont transformer Thérèse au plus profond d’elle-même

1er Evénement – La nuit de Noël 1886, elle a 14 ans, elle vit une guérison :

Monsieur Martin, Céline et Thérèse reviennent de la messe de minuit, Mr Martin voit les souliers de Thérèse près de la cheminée avec les cadeaux et , fatigué, il lache : « Enfin, heureusement que c’est la dernière année !… » Thérèse commence à monter dans sa chambre pour retirer son chapeau, Céline voit briller des larmes dans ses yeux, elle lui conseille de ne pas redescendre tout de suite mais Thérèse n’est plus la même. Comme elle le dit, Jésus a changé son cœur, elle refoule ses larmes, descend et ouvre joyeusement ses cadeaux.

Elle raconte :

 La petite Thérèse avait retrouvé la force d’âme qu’elle avait perdue à 4 ans et demi et c’était pour toujours qu’elle devait la conserver !… »

En cette nuit de lumière … En un instant, l’ouvrage que je n’avais pu faire en 10 ans, Jésus le fit se contentant de ma bonne volonté.

Il fit de moi un pêcheur d’âmes, je sentis un grand désir de travailler à la conversion des pécheurs, … Je sentis en un mot la charité entrer dans mon cœur ! et depuis lors, je fus heureuse !…”

Une véritable effusion de l’Esprit-Saint

Thérèse distingue bien trois périodes dans sa vie :

  • De sa naissance à la mort de sa maman, période heureuse
  • De la mort de sa maman à la nuit de Noël 86 , la période la plus douloureuse,
    Après cette fameuse nuit de Noël, la période bénie, la plus heureuse.

2 ème Evénement : Un dimanche en regardant une image de Notre Seigneur en Croix

Puis, un Dimanche en regardant une image de Notre Seigneur en Croix, je fus frappée par le sang qui tombait d‘une de ses mains… je résolus de me tenir en esprit au pied de [la] Croix pour le recevoir et le répandre sur les âmes…
Le cri de Jésus sur la Croix retentissait dans mon cœur : « J’ai soif ! » Ces paroles allumaient en moi une ardeur inconnue et très vive… 

Je me sentais moi-même dévorée de la soif des âmes… celles des grands pécheurs m’attiraient…(Pranzini) »

 

3 ème Evénement – Lors d’un pèlerinage en Italie, après avoir partagé la vie des prêtres pendant quelques jours et avoir découvert les défauts et leurs limites,

” J’ai compris ma vocation : Sauver les âmes et surtout prier pour les prêtres”

Voilà le cheminement spirituel et la vocation de Thérèse. On voit bien qu’à trois reprises l’Esprit-Saint intervient dans la vie de Thérèse et va complètement renouveler la personnalité de Thérèse.

Puis, elle va entrer au Carmel, après bien des péripéties assez drôles auprès de son évêque et du Pape.  Elle a 15 ans !

Voir la suite : Thérèse au Carmel