Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Prions 10′ chaque jour pour devenir Ami de Jésus b

Jeudi 6 décembre : 1ère semaine de l’Avent

(Page en construction pour évolution prochaine du site)

Devenons Ami de Jésus par ces quelques minutes d’échange quotidien avec ce Dieu qui nous aime.

Prenons bien le temps pour chacune de ces 7 étapes successives afin  que notre âme puisse vivre pleinement  ce moment de rencontre.

Me mettre en présence de Dieu

 

cliquer sur l’image pour arrêter l’office


Ouvrir mon coeur et contempler quelques instants la Sainte Famille, sur le chemin de Bethléem


Lire et méditer la Parole de Dieu : Construire sur le roc

Jésus nous rappelle simplement que la solidité de l’édifice vient de ses fondations et que la pierre angulaire, c’est Lui. Etre disciple de Jésus ne consiste pas à abandonner toute personnalité, bien au contraire. La source de l’inspiration est la même : ses paroles, mais les variations sont multiples, selon le caractère et le tempérament de chacun.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 7,21.24-27.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux.
Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »

 

 

 

 

 

Méditation de l’évangile du jeudi 6 décembre

Jésus se donne comme la pierre angulaire et fondamentale sur laquelle il faut bâtir sa maison. Il est sage celui qui écoute et met en pratique ses paroles. II est fou celui qui écoute ses paroles et ne les mets pas en pratique.

“Quiconque donc écoute les paroles que je viens de prononcer et les met en pratique ressemblera à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. Et l’averse est descendue, et les torrents sont venus, et les vents ont soufflé et se sont jetés sur cette maison ; et elle n’est pas tombée, car elle était fondée sur le roc”.

“Et quiconque entend les paroles que je viens de prononcer et ne les met pas en pratique ressemblera à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. Et l’averse est descendue, et les torrents sont venu, et les vents ont soufflé et se sont jetés sur cette maison; et elle est tombée, et sa chute était très grande”

Jésus est catégorique : Il est le salut dans la tempête du monde. Il n’y a rien d’autre de solide sur lequel s’établir. C’est folie pure de ne pas mettre en pratique ses paroles. C’est la ruine définitive de la maison bâtie sur le sable.

Mais si Jésus nous invite à bâtir notre maison et à la bâtir sur le roc de ses paroles et de ses propositions, Il nous propose un rôle actif, créateur. Les maisons ne se ressemblent pas. Elles s’enracinent dans le même roc, mais chacune possède son originalité.

Etre disciple de Jésus ne consiste pas à abandonner toute personnalité, bien au contraire. La source de l’inspiration est la même : ses paroles, mais les variations sont multiples, selon le caractère et le tempérament de chacun.

Jésus nous rappelle simplement que la solidité de l’édifice vient de ses fondations et que la pierre angulaire, c’est Lui.

Jésus sait qu’il faudra lutter et que la tentation viendra en tempête. Mais quiconque s’accroche à ses préceptes, à ses paroles pour en vivre, est sûr de triompher : Pluies, torrents, bourrasques se rueront, s’acharneront contre la maison bâtie sur la pierre angulaire. Elle tiendra.

Pour construire sur le roc, c’est évident, il faut s’échiner à creuser les fondations, mais la maison tient. L’écoute des paroles du Seigneur constitue une libre entreprise qui coûte bien des efforts, mais l’édifice spirituel ainsi construit résiste à tout malgré le vent, la pluie et la tempête. La facilité prépare le désastre.

La liberté chrétienne est tout le contraire du laisser-aller et de la facilité.

Père Gabriel + en 2006


M’entretenir avec Jésus :

4 mots clés pour conduire mon échange : Me voici, Pardon, Merci, s’il te plait

 


Confier ma journée à Marie

Je te choisis
aujourd’hui Ô Marie,
en présence de toute la cour céleste, 
pour ma Mère et ma Reine

Je te livre et consacre,
en toute soumission et amour,
mon corps et mon âme,
mes biens intérieurs et extérieurs,
et la valeur même de mes bonnes actions passées,
présentes et futures,

Te laissant un entier et plein droit
de disposer de moi
et de tout ce qui m’appartient,
sans exception,
selon ton bon plaisir,
à la plus grande Gloire de Dieu,
dans le temps et l’éternité.
Amen


Prier le Père


Vivre cette semaine avec Frère Laurent de la Résurrection

” Il suffit d’un instant d’attention, d’un «petit regard intérieur» qui nous conduit au devant de Dieu dans notre cœur. La plupart du temps, nous pouvons y joindre une parole, une prière : «Père, ton Nom, ton Règne, ta Volonté!», ou «Envoie ton Esprit», ou «Gloire à toi, Seigneur», ou tout simplement le nom de «Jésus». «Il n’est rien de plus facile que de réitérer souvent pendant la journée ces actes d’adoration intérieure», estime Laurent, «sans que personne n’en voie rien!»”

Frère laïc Carme, cuisinier dans son couvent, au 17° siècle

Bonne Journée