Oraweb.net, l’oasis de prière du web
http://oraweb.net/La-Transfiguration
      La Transfiguration

La Transfiguration

Catéchèse de Benoit 16

La voix du Père proclama Jésus son Fils bien-aimé comme dans le Baptême dans le Jourdain, en ajoutant : « Écoutez le » (Mt 17.5).


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 6 août 2015
  • réagir
  • 2 votes


La montagne - le Tabor comme le Sinaï - est le lieu de la proximité avec Dieu.

C’est l’espace élevé, par rapport à l’existence quotidienne, où on peut respirer l’air pur de la création. C’est le lieu de la prière, où on est en présence du Seigneur, comme Moïse et comme Elie, qui apparaissent auprès de Jésus transfiguré et parlent avec Lui de l’« exode » qui les attend à Jérusalem, c’est-à-dire de sa Pâque.

La Transfiguration est un événement de prière :
en priant, Jésus s’immerge en Dieu, s’unit intimement à Lui, adhère avec sa volonté humaine à la volonté de l’Amour du Père, et ainsi la lumière l’envahit et apparaît visiblement la vérité de son être :

Il est Dieu, Lumière de Lumière.
Même les vêtements de Jésus deviennent immaculés et resplendissants.

Cela fait penser au Baptême, au vêtement blanc que mettent les néophytes. Celui qui renait dans le Baptême est revêtu de lumière anticipant l’existence céleste, que l’Apocalypse représente avec le symbole des vêtements blancs (cfr Ap 7,9.13).

Voilà le point crucial : la transfiguration est l’anticipation de la résurrection, mais celle-ci présuppose la mort.

Jésus manifeste aux Apôtres sa gloire, pour qu’ils aient la force d’affronter le scandale de la croix, et comprennent qu’il faut passer à travers beaucoup de souffrances pour arriver au Royaume de Dieu.

La voix du Père, qui résonne d’en haut, proclama Jésus son Fils bien-aimé comme dans le Baptême dans le Jourdain, en ajoutant : « Écoutez le » (Mt 17.5).

Pour entrer dans la vie éternelle, il faut écouter Jésus, le suivre sur le chemin de la croix, en portant dans le cœur comme Lui, l’espérance de la résurrection. « Spe Salvi », sauvés dans l’espérance. Aujourd’hui nous pouvons dire : « Transfiguré dans l’espérance ».

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Réflexions de la semaine