Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

La Transfiguration de Jésus

Méditation de l’Evangile du dimanche 17 mars

Sur le Thabor, Jésus n’est pas seul, Il continue et achève l’oeuvre immense commencée par le peuple d’Israël; Moïse, Elie, les grands ouvriers de cette longue préparation qui doit conduire tout un peuple vers le Messie, sont là, contemplant Celui qu’ils ont annoncé et s’entretenant avec Lui de cette passion qui devait achever ce grand travail !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9, 28b-36

En ce temps-là,
Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques,
et il gravit la montagne pour prier.
Pendant qu’il priait,
l’aspect de son visage devint autre,
et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.
Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui :
c’étaient Moïse et Élie,
apparus dans la gloire.
Ils parlaient de son départ
qui allait s’accomplir à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ;
mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus,
et les deux hommes à ses côtés.
Ces derniers s’éloignaient de lui,
quand Pierre dit à Jésus :
« Maître, il est bon que nous soyons ici !
Faisons trois tentes :
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il ne savait pas ce qu’il disait.
Pierre n’avait pas fini de parler,
qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ;
ils furent saisis de frayeur
lorsqu’ils y pénétrèrent.
Et, de la nuée, une voix se fit entendre :
« Celui-ci est mon Fils,
celui que j’ai choisi :
écoutez-le ! »
Et pendant que la voix se faisait entendre,
il n’y avait plus que Jésus, seul.
Les disciples gardèrent le silence
et, en ces jours-là,
ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Méditation de l’Evangile du dimanche 17 mars

Jésus aime à s’isoler et à prier en haute-montagne, retranché de tous, plus près de Dieu pour ainsi dire.

“Or, environ huit jours après ces discours, (ceux de Césarée de Philippe), il arriva qu’Il prît à part Pierre et Jean et Jacques et qu’Il montât à la montagne pour prier. Et pendant qu’Il priait, l’aspect de son visage devint autre et son vêtement d’une blancheur éclatante.

Et voici que deux personnages s’entretenaient avec Lui, lesquels étaient Moïse et Elie qui, apparus avec gloire, parlaient de sa mort qu’Il avait à subir à Jérusalem”

Sur le Thabor, Il n’est pas seul, Il continue et achève l’oeuvre immense commencée par le peuple d’Israël; Moïse, Elie, les grands ouvriers de cette longue préparation qui doit conduire tout un peuple vers le Messie, sont là, contemplant Celui qu’ils ont annoncé et s’entretenant avec Lui de cette passion qui devait achever ce grand travail !

La Transfiguration n’est qu’une vision anticipée de la gloire du Ressuscité.

“Et Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; et nous allons faire trois tentes, une pour Toi, une pour Moïse et une pour Elie. Car il ne savait que dire : car ils étaient effrayés”

Et Luc de renchérir : “Ne sachant pas ce qu’Il disait”

Le brave saint Pierre bafouille ! Cette vision du Christ l’a aveuglé et terrifié, tout en le comblant de joie et il ne sait plus trop ce qu’il raconte.

“Et une voix vient de la nuée : Celui-ci est mon Fils Bien-Aimé : écoutez-Le”

L’Évangile est une parole de liberté. Ecoutons la. Elle ne s’impose pas par la force ; ne joue en sa faveur que l’intelligence de la foi.

Père Gabriel