Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Miracles

La guérison du paralytique

Méditation de l’Evangile du vendredi 14 janvier Une des grandes Espérances apportées par Jésus, c’est le pardon des péchés. Le péché détruit la joie, car il nous enferme dans le créé que nous adorons comme un absolu. Le pardon du Seigneur nous rend à la vie heureuse de la famille de Dieu et nous redonne…

La guérison d’un lépreux : La tendresse de Dieu

Méditation de l’Evangile du jeudi 13 janvier 2022 Jésus perçoit la détresse de cet homme, chassé de son village et son cœur commande à sa main pour lui témoigner amitié et sympathie et le guérir. Cette main fait encore plus, pour lui rendre courage, que l’impératif de tendresse qui le purifie : “Et étendant la main,…

Guérison de la belle-mère de Pierre

Méditation de l’Evangile du mercredi 12 janvier “Et Jésus lui toucha la main et la fièvre la quitta…”  Ses gestes, ses mains, son regard, toute sa personne trahissent son amitié devant cette femme malade. Sa puissance est au service de sa bonté. “Il commanda à la fièvre, qui la quitta; et s’étant levée aussitôt, elle les servait.”…

L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu

Méditation de l’Evangile du mardi 4 janvier Jésus ne peut voir la souffrance physique sans guérir; Il ne peut voir la misère morale sans enseigner. Les hommes restent là, avachis, couchés comme des bestiaux, dans un état de laisser-aller et de passivité, s’ils ne sont pas secoués par l’enseignement de Jésus. Tout l’enseignement de Jésus…

Jésus guérit deux aveugles

Méditation de l’évangile du vendredi 3 décembre Non seulement Jésus leur parle, mais Il les touche. Il vient en ami et non en homme extraordinaire, évitant, par une guérison instantanée, de fausser les relations entre Lui et le malade. A travers Jésus, Dieu se fait tout proche de notre malheur : Il y touche. Évangile de…

Seconde multiplication des pains

Méditation de l’évangile du mercredi 1er décembre Au soir de la seconde multiplication des pains, Jésus ne laisse pas aux siens le soin de renvoyer la foule. C’est à ce moment-là, sans doute, qu’Il entre le mieux en contact avec les gens qu’Il a touchés, et qu’Il console tant de malheureux qui se pressent autour…