Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

La fuite en Egypte et le retour à Nazareth

Méditation de l’évangile du dimanche 29 décembre

En pleine nuit, il se lève, prend l’Enfant et sa Mère et fuit en Egypte. Son obéissance les sauve. Joseph, lui aussi, se meut dans le pays du surnaturel, dans le pays de Dieu, où tombent les manigances humaines.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2, 13-15, 19-23.

Après le départ des mages,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph
et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et fuis en Égypte.
Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse,
car Hérode va rechercher l’enfant
pour le faire périr. »
Joseph se leva ;
dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère,
et se retira en Égypte,
où il resta jusqu’à la mort d’Hérode,
pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
D’Égypte, j’ai appelé mon fils.

Après la mort d’Hérode,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et pars pour le pays d’Israël,
car ils sont morts,
ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
Joseph se leva,
prit l’enfant et sa mère,
et il entra dans le pays d’Israël.
Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée
à la place de son père Hérode,
il eut peur de s’y rendre.
Averti en songe,
il se retira dans la région de Galilée
et vint habiter dans une ville appelée Nazareth,
pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes :
Il sera appelé Nazaréen.

.

Méditation de l’évangile du dimanche 29 décembre

Or, Jésus étant né à Bethléem de Judée au temps du roi Hérode, voici que des Mages venus de l’Orient arrivèrent à Jérusalem, disant : ” Où est le roi des juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son astre à l’Orient, et nous sommes venus nous prosterner devant lui”.

Sa venue bouleverse nos vies et nous met en route. Tout Mages qu’ils étaient, ces hommes venus d’Orient ont dû se tâter le pouls avant de partir pour courir après une étoile ! Mais ils étaient poussés par cet espoir de rencontrer le grand Roi qui transformerait les coeurs et le monde.

“Le roi Hérode fut troublé…Alors Hérode, ayant fait appeler les Mages secrètement.. : Allez, enquérez-vous exactement de l’enfant. Et lorsque vous l’aurez trouvé, annoncez-le moi, afin que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui”

La peur panique de perdre le pouvoir conduit directement au crime. Hérode agit avec astuce, ayant fait appeler les mages secrètement pour les cuisiner. Mais Dieu le déjoue, tout simplement parce que Joseph, un pauvre charpentier, l’écoute dans la simplicité de son âme, au cœur de la nuit.

“Après que les mages se furent retirés, voici qu’un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph disant : Lève-toi, prends l’Enfant et sa Mère et fuis en Égypte. Et restez-y jusqu’à ce que je te donne avis. Car Hérode va chercher l’Enfant pour le faire périr.

Lui, donc se leva, prit l’Enfant et sa Mère pendant la nuit et se retira en Egypte”.

L’Esprit du Seigneur conduit Joseph et lui, obéit sans rechigner aux suggestions ou aux ordres de Dieu. L’astuce d’Hérode et sa fourberie, tout cela s’effondre devant la simple union de coeur entre Joseph et l’Esprit-Saint.

En pleine nuit, il se lève, prend l’Enfant et sa Mère et fuit en Egypte. Son obéissance les sauve. Joseph, lui aussi, se meut dans le pays du surnaturel, dans le pays de Dieu, où tombent les manigances humaines.

Père Gabriel