Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Allez enseigner toutes les nations

Méditation de l’évangile du dimanche 27 mai

L’apôtre, l’ami de Jésus, tout chrétien aujourd’hui, est celui qui a l’audace d’annoncer Jésus-Christ. Oui, enseignons, proposons, prêchons l’Evangile et non pas nous prêcher nous-mêmes, notre culture, notre pays, notre théologie.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 28,16-20. 

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre.
Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes.
Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre.
Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit,
apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

Méditation de l’évangile du dimanche 27 mai

C’est au monde entier que s’adresse le message de Jésus, porteur de la grande espérance de la vie. Avec son triomphe sur la mort, Jésus change la vie dans un sens plénier. Rien n’est plus comme avant.

“Et les onze disciples se rendirent en Galilée, à la montagne que leur avaient désignée Jésus. Et en Le voyant, ils se prosternèrent, eux qui avaient douté. Et Jésus, s’étant approché, leur parla en ces termes : Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc enseigner toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur enseignant à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. Et voici que Je suis avec vous en tout temps jusqu’à la consommation des siècles”

La force de l’apôtre, c’est cette sécurité puisée dans l’amitié du Seigneur. Ce qu’il annonce, c’est l’Evangile, la parole du Christ et non la sienne, et il a reçu la promesse de sa présence, près de Lui, au milieu de toutes ses difficultés.

“Allez par le monde entier prêcher l’Evangile à toute créature”

Jésus a bien insisté.

“Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui ne croira pas sera condamné”.

Cet ordre du Seigneur demeure encore de nos jours. Certes, cela ne supprime pas la discrétion et la compréhension vis-à-vis des autres religions, mais cela nous interpelle devant les deux ou trois milliards d’hommes qui gisent dans les ténèbres, loin de la “Lumière”.

L’apôtre, l’ami de Jésus (tout chrétien aujourd’hui) est celui qui a l’audace d’annoncer Jésus-Christ.

Oui, enseignons, proposons, prêchons l’Evangile et non pas nous prêcher nous-mêmes, notre culture, notre pays, notre théologie. C’est évident. Notre époque a bien pris conscience de ce qu’il est difficile de ne prêcher que l’Evangile !

Saint Paul reste le modèle de l’apôtre. Juif et citoyen romain, il a su se détacher de la loi et n’annoncer que Jésus-Christ.

Père Gabriel