Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Le retour de mission

Méditation du samedi 6 octobre

Les réalités invisibles, voilà ce qui compte pour Jésus. Non pas un pouvoir qui étonne, même s’il exerce sur les esprits mauvais. Le règne de Satan est éphémère. L’action de Dieu le brise comme la foudre. Rien n’arrête la marche du chrétien qui annonce le Règne de Dieu : Ni serpents ni scorpions.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,17-24.


En ce temps-là, les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. »
Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair.
Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire.
Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »
À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

Méditation de l’évangile du samedi 6 octobre

Emerveillés de leur puissance, les soixante-douze disciples disent à Jésus : “Même les démons nous sont soumis en ton Nom !

Satan ne peut rien contre les amis du Seigneur, et le Règne de Dieu annonce l’effondrement de celui du Malin. Un espoir nouveau se lève sur ce monde tyrannisé par le démon, et nous aurions bien tort de craindre le diable si nous sommes les amis de Jésus.

Le nom de Jésus fait reculer tout démon, le désarçonne. Ce n’est pas notre astuce, notre ruse qui en viennent à bout, car nous avons affaire au “Père de l’astuce”, au “Père du Mensonge”, nous dit Jésus .

Mais le nom de Jésus frappe Satan comme la foudre et il est si facile de la prononcer ! “Mes amis, je voyais Satan tombant du ciel comme un éclair”

Face au royaume de Dieu qui prend pied avec la prédication des apôtres, Jésus leur crie donc son enthousiasme.

“Voici, Je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions. Et Je vous ai donné pouvoir sur une puissance quelconque de l’Ennemi. Rien ne pourra vous nuire. D’ailleurs, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais de ce que vos noms sont inscrits dans le Ciel”.

Les réalités invisibles, voilà ce qui compte pour Jésus. Non pas un pouvoir qui étonne, même s’il exerce sur les esprits mauvais.

Le règne de Satan est éphémère.

L’action de Dieu le brise comme la foudre. Rien n’arrête la marche du chrétien qui annonce le Règne de Dieu : Ni serpents ni scorpions.

Il nous est bon d’entendre le Seigneur nous dire : “Rien ne pourra vous nuire”

Père Gabriel