Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

L’esprit-Saint le consolateur vous enseignera tout

Méditation de l’évangile du dimanche 9 juin

« Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Défenseur, afin qu’il soit avec vous à jamais; L’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit et ne le connaît pas; vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure chez vous, et qu’il est en vous »

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean  (14, 15-16.23b-26)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez,
vous garderez mes commandements.
Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous.
Si quelqu’un m’aime,
il gardera ma parole ;
mon Père l’aimera,
nous viendrons vers lui
et, chez lui, nous nous ferons une demeure.
Celui qui ne m’aime pas
ne garde pas mes paroles.
Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi :
elle est du Père, qui m’a envoyé.
Je vous parle ainsi,
tant que je demeure avec vous ;
mais le Défenseur,
l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom,
lui, vous enseignera tout,
et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. »

Méditation de l’évangile du dimanche 9 juin

Jésus, au soir de la cène, comble les siens de deux dons extraordinaires : L’Esprit Saint, envoyé à tous ceux qui l’aiment et observent ses commandements, et la paix.

« Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Défenseur, afin qu’il soit avec vous à jamais; L’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir parce qu’il ne le voit et ne le connaît pas; vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure chez vous, et qu’il est en vous »

« Le Défenseur, L’Esprit-Saint que mon Père enverra en mon Nom, celui-là vous enseignera tout et vous remettra dans l’esprit tout ce que je vous ai dit »

Espérance nouvelle d’être guidés et éclairés par l’Esprit même de Jésus qui nous rabâchera ses paroles. Espérance nouvelle d’avoir trouvé en Jésus le sens définitif de notre vie et de notre mort, et de trouver en Lui la paix.

Car la paix est un don de Jésus à ses amis, et cela au milieu même des détresses et des désarrois.

« Je vous laisse la paix, Je vous donne ma Paix » Ce n’est pas une paix béate, mais une paix confiante malgré les épreuves.

« Je ne vous la donne pas comme la donne le monde. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’effraie pas.»

La réflexion de Jésus est pleine de sens et d’amitié. C’est au moment du trouble, de l’inquiétude, que cette paix du Seigneur nous est le plus nécessaire. Et c’est justement à ce moment-là que Jésus semble disparaître du champ de notre vision. Mais détrompons-nous. Il est tout près, déjà Il revient vers nous.

« Que votre cœur ne se trouble pas, ne s’effraie pas. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais et Je reviens à vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez parce que Je vais au Père, car le Père est plus grand que Moi ».

C’est vers le Père qu’Il nous oriente, car c’est le Père qui donne tout son sens et à sa mission et à nos vies.

Père Gabriel