Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Vas d’abord te réconcilier avec ton frère


Méditation de l’évangile du vendredi 15 mars

La Loi ancienne ne poursuivait que les délits extérieurs, mais la Loi nouvelle, celle de Jésus, nous demande une bien plus grande délicatesse envers notre prochain. Jésus nous demande d’éviter tout ce qui pourrait le blesser, ne serait-ce que dans son amour-propre.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,20-26.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. 
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement. 
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. 
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, 
laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. 
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. 
Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Méditation de l’évangile du vendredi 15 mars

Jésus nous invite à nous regarder comme les membres d’une même famille, comme des frères. Vieux rêve de toute l’humanité. La Société des Nations en fut la première ébauche. Elle fut suivie par une flambée de haine entre les peuples qui entraîna la terre entière dans la guerre. L’O.N.U. poursuit le rêve, avec bien du mal et tant d’aléas !…Jésus, Lui, nous demande une liberté d’esprit qui nous permette de faire fi des offenses à notre égard et qui est le seul moyen de réaliser ce rêve.

“Si donc tu présentes ton offrande sur l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère. Et alors reviens présenter ton offrande”

Pour Jésus, il est absolument évident que nous sommes tous frères, parce que fils de Dieu. Aussi, pour Lui, Dieu notre Père ne peut rien recevoir d’agréable de notre part si nous ne commençons par nous entendre entre nous. Il ne peut tenir pour agréable les prières et les dons d’enfants qui se chamaillent et se querellent.

La Loi ancienne ne poursuivait que les délits extérieurs, mais la Loi nouvelle, celle de Jésus, nous demande une bien plus grande délicatesse envers notre prochain. Jésus nous demande d’éviter tout ce qui pourrait le blesser, ne serait-ce que dans son amour-propre.

“Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens : tu ne tueras point ; quiconque se mettra en colère contre son frère sera justiciable de tribunal, et moi je vous dis : “Quiconque dira à son frère “Raca” sera justiciable du sanhédrin”. Et quiconque dira “fou !” sera justiciable envers la géhenne du feu !”  

Père Gabriel

Devenir Ami de Jésus en faisant des petits petits sacrifices

Devenir Ami de Jésus en louant avec les moines