Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

La Visitation de Marie à Elisabeth

Méditation de l’Evangile du dimanche 23 décembre

Il est intéressant d’écouter cette notation de la mère de Jean-Baptiste qui a vécu, ressenti viscéralement, cette force de Jésus en Marie. Cette force passe par la voix de Marie, pour atteindre d’abord Jean-Baptiste qui bondit dans le sein maternel, puis atteindre Elisabeth, envahie elle-même de l’Esprit-Saint.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,39-45.


En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,
et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni.
D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

Méditation de l’Evangile du dimanche 23 décembre

Le Mystère de la Visitation c’est le Mystère de la puissance discrète et efficace de la Vierge Marie dans l’histoire de notre Salut, dans l’histoire de nos vies. C’est elle qui vient la première au-devant de ses enfants, tout comme le Père de l’enfant prodigue.

“En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. “

Elisabeth dit à Marie : ” Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni ; comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?”

Marie n’est pas une puissance splendide et inaccessible; elle est la femme merveilleuse qui porte Dieu et vient à nous.

.”Car lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au dedans de moi.” 

Il est intéressant d’écouter cette notation de la mère de Jean-Baptiste qui a vécu, ressenti viscéralement, cette force de Jésus en Marie. Cette force passe par la voix de Marie, pour atteindre d’abord Jean-Baptiste qui bondit dans le sein maternel, puis atteindre Elisabeth, envahie elle-même de l’Esprit-Saint.

” Et Marie dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. Or, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Elisabeth fut remplie de l’Esprit-Saint “

Le rayonnement de Marie vient de celui qu’elle porte, Jésus devient par elle source de joie.

Que pensez alors de Joseph, celui qui a vécu si près d’elle ? Combien l’Esprit de Dieu a dû remplir sa vie, même au milieu des doutes et de la détresse du cœur.

Le mystère de la Visitation nous révèle aussi l’action de l’Esprit-Saint si active, si attentive. Or, Marie resta avec elle environ trois mois, et elle retourna chez elle.

Marie rencontra son prochain, pas seulement dans un geste ou une parole, pas seulement à travers un sourire, mais dans un service, comme bonne à tout faire, chez Elisabeth, durant trois mois, jusqu’à la naissance de son bébé, ce qui explique qu’elle puisse nous en raconter tous les détails.

Père Gabriel