Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Le grain tombé en terre porte du fruit

Méditation de l’Evangile du Dimanche 21 mars

Perdre son âme, en clair, c’est accepter de mourir, c’est remettre son âme entre les mains du Père. C’est le grand travail que Jésus va accomplir maintenant. Et Jésus nous invite à Le suivre sur ce chemin. C’est la grande espérance apportée à tout homme.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 12, 20-33

En ce temps-là,
il y avait quelques Grecs parmi ceux qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu pendant la fête de la Pâque.
Ils abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée,
et lui firent cette demande :
« Nous voudrions voir Jésus. »
Philippe va le dire à André, et tous deux vont le dire à Jésus.
Alors Jésus leur déclare :
« L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.
Amen, amen, je vous le dis :
si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ;
mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie
la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ;
et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur.
Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.
Maintenant mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ?
“Père, sauve-moi de cette heure” ?
– Mais non ! C’est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci !
Père, glorifie ton nom ! »
Alors, du ciel vint une voix qui disait :
« Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore. »
En l’entendant, la foule qui se tenait là disait que c’était un coup de tonnerre. D’autres disaient :
« C’est un ange qui lui a parlé. »
Mais Jésus leur répondit :
« Ce n’est pas pour moi qu’il y a eu cette voix, mais pour vous.
Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.

 

Méditation de l’Evangile du dimanche 21 mars

Aux Grecs qui veulent voir Jésus et qui s’adressent à Philippe : “Seigneur, nous voulons voir Jésus”, Jésus répond par l’intermédiaire d’André et de Philippe, que la grande espérance du monde, sa mission, est en train de se réaliser :

“L’heure est venue que doit être glorifié le Fils de l’homme”

Il ne se présente pas comme un Messie soldat, Maître de la terre par les armes. Il s’agit d’une tout autre vérité, il s’agit de l’invraisemblable victoire de la vie sur la mort, de la victoire qui libère tout homme et redonne sens à notre destinée.

“En vérité, en vérité, Je vous le dis : si le grain de froment tombé dans la terre ne meurt pas, il demeure seul… mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruits…”

Si Jésus n’était pas mort comme chacun d’entre nous, Dieu Lui-même restait donc seul…et Jésus enchaîne :

“Celui qui aime son âme, la perd; et celui qui hait son âme en ce monde, la gardera pour la Vie Eternelle”

Perdre son âme, en clair, c’est accepter de mourir, c’est remettre son âme entre les mains du Père. C’est le grand travail que Jésus va accomplir maintenant. Et Jésus nous invite à Le suivre sur ce chemin, si nous aussi, nous voulons participer à sa Résurrection :

“Si quelqu’un veut Me servir, qu’il Me suive; et là où Je suis, mon serviteur sera aussi; si quelqu’un Me sert, mon Père l’honorera”

C’est la grande espérance apportée à tout homme, et annoncée ce jour aux Grecs qui cherchent à voir Jésus :

“Seigneur, nous voulons voir Jésus”

Père Gabriel