Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Jésus et la richesse : Le trésor inaccessible aux voleurs

Méditation du vendredi 21 juin

“Ne vous amassez pas des trésors sur la terre…Amassez-vous des trésors dans le Ciel”  Les images ne manquent pas de sel. Pauvres bourses et pauvres trésors humains qui trouvent toujours voleur plus malin que la parade imaginée. Non, ce n’est pas là qu’il nous faut déposer nos richesses.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,19-23. 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler.
Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler.
Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière ;
mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres ! »

Méditation du vendredi 23 juin

“Ne crains pas, petit troupeau; car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume. Vendez ce que vous avez et faites l’aumône”

Jésus nous révèle comment Dieu nous aime. Il nous aime comme un Père inquiet de nous voir si préoccupés des futilités,
de la richesse de l’or et des fanfreluches de luxe, plutôt qu’avides du Royaume.

Jésus encourage les siens dans la poursuite du Royaume : “Ne crains pas petit troupeau”, car ce fameux royaume ne ressemble guère à celui dont tu rêves…

Eux, les disciples, les Douze, ses plus chers amis, rêvaient d’un royaume installé, dont demain ils seraient les ministres ; et Jésus ne parle que de renoncement et de croix !…Jésus insiste avec vigueur : “Ne crains pas, petit troupeau; car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume”.

Il a plu à votre Père…Dieu désire, d’un grand désir, nous prendre avec Lui.

Dieu nous a créés “finis”, poussière consciente de son néant et de l’instabilité de l’univers. Les découvertes scientifiques actuelles ne font que renforcer cette impression. La terre n’est que succession de moments éphémères; nous saisissons, encore mieux qu’autrefois, l’équilibre instable de la matière et la fugacité de notre vie. Et Jésus nous crie, comme à ses apôtres : “Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner un autre Royaume, Celui de la Vie Eternelle”. Car c’est pour cela que Je suis venu, Moi, l’Envoyé du Père.

On comprend mieux alors ces impératifs de bonté qui veulent nous détourner des fausses richesses.

“Ne vous amassez pas des trésors sur la terre…Amassez-vous des trésors dans le Ciel”

Les images ne manquent pas de sel. Pauvres bourses et pauvres trésors humains qui trouvent toujours voleur 
plus malin que la parade imaginée. Non, ce n’est pas là qu’il nous faut déposer nos richesses.

“Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, où aucun voleur n’approche,
aucune teigne ne ronge; car où est votre trésor, là aussi sera votre coeur”

Jésus a vraiment beaucoup d’humour, car tous nos bas de laine sont mités.

Pour Lui, notre coeur reste le premier principe de notre liberté, selon les choix qu’Il fait. Et cette liberté chrétienne face aux richesses nous engage à nous en détacher pour faire avancer le Royaume. Jésus nous demande une liberté d’esprit, de coeur, et d’agir envers l’argent ou les richesses, pour le Royaume. Liberté de l’agir, car les principes de Jésus nous poussent non seulement à dénoncer l’injustice, mais à lutter contre toute injustice. La Terre appartient aux hommes, fils de Dieu et tous frères de la même famille.

Père Gabriel