Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Le combat de l’homme libre pour la vraie vie : la porte étroite

Méditation de l’évangile du mardi 25 juin

Jésus, par des impératifs vigoureux, nous engage à nous battre pour conquérir cette vie et à éviter le laisser-aller, sur la pente de la facilité

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,6.12-14.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ; ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les piétinent, puis se retournent pour vous déchirer. 
Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi : voilà ce que disent la Loi et les Prophètes. »
Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent. 
Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »

 

Méditation de l’évangile du mardi 25 juin

« Luttez pour entrer par la porte étroite : car beaucoup, je vous assure, chercheront à entrer et ne pourront pas »

« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite; car large est la porte et spacieuse la route qui conduit à la perdition et nombreux ceux qui s’y engagent. Combien étroite la porte, et resserrée la route qui conduit à la vie et peu nombreux sont ceux qui la trouvent… »

Le chrétien doit être prêt à se battre et à lutter pour la Vie Éternelle. Le Royaume de Dieu pour Jésus, c’est la vie, et comme toute vie, celle-ci demande une lutte continuelle pour se maintenir et se développer. C’est le « strugle for life » qui commande toute évolution. Jésus, par des impératifs vigoureux, nous engage à nous battre pour conquérir cette vie et à éviter le laisser-aller, sur la pente de la facilité.

Le Royaume de Dieu souffre violence. On retrouve ici la foi constante en l’homme libre. Le choix qui s’offre à lui ne se réalise que dans l’effort. Cette liberté chrétienne s’oppose radicalement au libéralisme qui nous envahit et détruit l’homme de l’Occident. Puissions-nous écouter « l’homme aux impératifs » qui nous invite à nous dépasser. Et si nous recherchions tous ces impératifs du Seigneur dans notre Évangile ?…Nous aurions ainsi le code de la route vers la Vie Éternelle.

Le chemin du ciel est rugueux et la porte étroite qui y mène. Il faut lutter et jouer des coudes pour y parvenir ; la voie qui mène à la perdition est beaucoup plus courue que celle du ciel.

Père Gabriel