Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Tout pour Dieu

Méditation du mercredi 20 juin

Jésus nous propose une société où le mobile de nos actions sera la dignité de l’homme et de notre frère, alors que c’est l’intérêt personnel qui le plus souvent nous conduit. Agir ainsi, en disciples de Jésus, sera vraiment installer parmi nous la Nouvelle Société dont nous parlons tant.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 6, 1-1

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites : ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

Méditation du mercredi 20 juin

Nos choix ne seront pas commandés par des intérêts sordides (si nous voulons vivre dans la liberté du Royaume) mais la seule pensée de plaire au Père et de conformer notre volonté à la sienne :

Or prenez garde de ne pas exercer votre justice devant les hommes pour être regardés par eux ; sinon vous n’avez pas de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux” .

Jésus nous propose une société où le mobile de nos actions ne sera donc pas le qu’en dira-t-on, mais la dignité de l’homme notre frère, (car Dieu est notre Père), alors que c’est l’intérêt personnel qui le plus souvent nous conduit. Agir ainsi ce serait vraiment installer parmi nous la Nouvelle Société dont nous parlons tant.

Dans la perspective du Royaume, nous devons agir pour Dieu notre Père et pour les hommes nos frères, et non travailler à notre propre gloriole ou à celle de notre parti politique.

Lorsque Jésus parle de Dieu, aussi bien par rapport à Lui, dans Saint-Jean, que par rapport à nous, dans les synoptiques, c’est d’un Père qu’Il nous parle.

“Prenez garde de ne pas exercer votre justice devant les hommes pour être regardés par eux; sinon, vous n’avez pas de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux”.

  “Soyez parfaits comme votre Père Céleste est parfait” .

Pour Jésus, nous ne devons pas agir pour être loués, mais faire le bien par nature, comme Dieu notre Père, et la récompense n’est que la récompense d’appartenir à la famille et à la race de Dieu. La famille humaine n’atteint pleinement son évolution, n’atteint son terme qu’en devenant membre de la famille divine par le baptême, de fait ou de désir.

Père Gabriel