Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

Elie et Jean-Baptiste : les messagers persécutés

Méditation de l’évangile du samedi 19 février

Elie et Jean-Baptiste ont été persécutés (et même tué, pour le Baptiste), parce qu’ils ont été les messagers intraitables de Dieu :“De la même façon, le Fils de l’homme aussi doit souffrir de leur part !” Et cela spécialement de la part des hommes en place qui craignent pour leur influence.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9, 2-13

En ce temps-là,
Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean,
et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne.
Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants,
d’une blancheur telle
que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse,
et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole
et dit à Jésus :
« Rabbi, il est bon que nous soyons ici !
Dressons donc trois tentes :
une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire,
tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre,
et de la nuée une voix se fit entendre :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé :
écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour,
ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne,
et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu,
avant que le Fils de l’homme
soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole,
tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :
« ressusciter d’entre les morts ».

Ils l’interrogeaient :
« Pourquoi les scribes disent-ils
que le prophète Élie doit venir d’abord ? »
Jésus leur dit :
« Certes, Élie vient d’abord
pour remettre toute chose à sa place.
Mais alors, pourquoi l’Écriture dit-elle,
au sujet du Fils de l’homme,
qu’il souffrira beaucoup et sera méprisé ?
Eh bien ! je vous le déclare :
Élie est déjà venu,
et ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu,
comme l’Écriture le dit à son sujet. »


Méditation de l’évangile du samedi 19 février

“Et comme ils descendaient de la montagne, Il leur défendit de raconter à personne ce qu’ils avaient vu, si ce n’est quand le Fils de l’homme serait ressuscité des morts”

Si Jésus insiste sur ce titre : “Le Fils de l’homme”, c’est que ce titre le place comme l’arbitre des hommes. Il se donne comme les prémices de la moisson humaine, le premier des ressuscités !

Et ils gardèrent sa recommandation, se demandant entre eux ce que signifiait “quand Il serait ressuscité des morts”

Et c’est bien normal, les amis de Jésus ne comprennent rien à cette annonce de mort. Cette perspective du Messie souffrant leur échappe totalement : ils se demandaient entre eux ce que signifiait :“quand Il serait ressuscité des morts”

“Et les disciples l’interrogèrent disant : que disent donc les scribes, qu’Elie doit venir d’abord ? Il répondit et dit :” Elie donc revient et il remettra tout en ordre ; pourtant… Je vous dis qu’Elie est déjà venu. Et ils ne l’ont pas reconnu, mais ils en ont agi envers lui comme ils ont voulu. De la même façon, le Fils de l’homme aussi doit souffrir de leur part !”

Jésus, en leur remettant sous les yeux le rôle difficile d’Elie persécuté et du nouvel Elie tué par Hérode, les amène à envisager sa propre mort. Là, les apôtres ne comprennent pas. Par contre ils ont fort bien saisi cette référence à Jean-Baptiste. Si ces témoins ont glissé cette réflexion pour authentifier leurs dires sur la résurrection, ce sont des faussaires vraiment doués ! …

Non, ils avouent tout simplement ne rien avoir compris à cette annonce. Matthieu précise la réponse de Jésus et éclaire le texte de Marc.

Elie et Jean-Baptiste ont été persécutés (et même tué, pour le Baptiste), parce qu’ils ont été les messagers intraitables de Dieu :“De la même façon, le Fils de l’homme aussi doit souffrir de leur part !” Et cela spécialement de la part des hommes en place qui craignent pour leur influence.

“Alors les disciples comprirent qu’Il leur avait parlé de Jean Le Baptiste”

Tout cela deviendra lumineux pour eux, mais seulement après la mort et la résurrection du Seigneur.

Père Gabriel