Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié; Il est ressuscité Marc 16,6

L’entretien avec Nicodème (2)

Méditation de l’évangile du mardi 14 septembre

De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 3, 7b – 15

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème :
« Nul n’est monté au ciel
sinon celui qui est descendu du ciel,
le Fils de l’homme.
De même que le serpent de bronze
fut élevé par Moïse dans le désert,
ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé,
afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle.
Car Dieu a tellement aimé le monde
qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne se perde pas,
mais obtienne la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Méditation de l’évangile du mardi 14 septembre

Jésus évoque à Nicodème, d’une manière un peu mystérieuse, la mort du ” Fils de l’homme” élevé de terre, comme le serpent d’airain dans le désert ; image à peine voilée de la croix. Car le Fils de l’homme, celui qui est descendu du ciel et qui s’identifie avec le Fils Unique, nous apporte cette vie nouvelle. Il suffit de croire en Lui. Il rentre dans le mystère de notre mort pour le dépasser.

Car nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. 
Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.

Oui, à travers Jésus et son baptême dans l’eau et l’Esprit, tout notre destin change pour renaître à la grande Espérance de la Vie Éternelle.

Père Gabriel